HTML Document Importance socio-économique de la diversité agricole au Maroc

Date de publication 30/05/2007
Couverture géographique Maroc
Mots-clefs Agrobiodiversité

De par son importance écologique, l’agro-biodiversité est le garant de notre existence, du fait qu’elle est pourvoyeuse de nos principales ressources alimentaires aussi bien végétales (culture) qu’animales (élevage). En plus d’assurer la sécurité alimentaire, elle est également considérée comme un élément stratégique pour le développement de l’économie nationale et a des vocations d’employeur de la main d’œuvre et de fournisseur de devises et de croissance.

En effet, en assignant à l’agriculture un rôle déterminant comme secteur d’ajustement et de financement de la croissance économique nationale, le Maroc a enregistré, en 1996, une performance de 12% de l’économie nationale, imputable pour 75% à la production agricole. Cependant, la majorité des espèces qui sont à l’origine de cette croissance, ne sont pas des ressources autochtones, mais des formes importées pour leur intérêt lucratif. Notre patrimoine est constitué donc de races animales, certaines variétés de cultures autochtones et des espèces sauvages apparentées aux espèces cultivées. Nombreuses de ces espèces sont délaissées au profit de variétés étrangères plus productives.

L’apport en devises de la biodiversité agricole était estimé à 8 milliards de Dirhams en 1994, correspondant à 20% des exportations totales, soit le 2ème rang après les phosphates et avant la pêche.

En matière de main d’œuvre, environ 50% de la population marocaine vit dans le monde rural et plus du tiers de la population active travaille dans le secteur agricole pour des activités de culture et d’élevage.

En faisant face à la satisfaction d’une demande alimentaire croissante par l’atteinte d’une autosuffisance alimentaire, la biodiversité agricole économiserait au Maroc 9 milliards de Dirhams dépensés annuellement pour l’importation de denrées alimentaires, soit 16% des importations totales, au 3ème rang après les importations d’équipements industriels et de pétrole. Ce qui garantirait davantage d’emplois et de sécurité socio-économique pour une population surtout rurale en stabilisant l’exode rurale et en conservant nos ressources végétales et animales.

Nombreuses espèces faisant partie du domaine de l’agro-biodiversité ont également un impact socio-économique important, notamment :

  • les races animales locales et particulièrement le cheptel ovin, qui le plus intéressant du point de vue de la biodiversité, car il comprend 5 races locales très intéressantes pour leur prolificité élevée et leur utilisation dans des programmes de sélection nationaux et/ou pour le croisement (race D’Man, Boujaad, Sardi, Beni Guil, Timahdite).
  • les plantes médicinales ou aromatiques et particulièrement les espèces cultivées telles que l’anis, le cumin, le coriandre, l’aneth, le fenouil, la verveine, la menthe, le persil et le safran.
  • Les microorganismes qui jouent un rôle important dans les fermentations, l’industrie alimentaire, la fertilisation des sols etc..
  • L’abeille Apis mellifera est la plus utilisée pour l’élevage et représente la seule espèce de son genre présente au Maroc. Elle compte 3 races indigènes. Plusieurs autres races ont été importées d’Europe.