Folder Les chênaies verts (Iliçaies)

Le Chêne vert (Quercus rotundifolia) est très abondant au Maroc (1 364 100 ha) où on le rencontre dans toutes les régions montagneuses. C'est une essence très plastique et rustique, capable de supporter des conditions écologiques très difficiles, qui peut coloniser tous les terrains et favoriser l'installation d'autres espèces moins rustiques. Les chênaies vertes montrent des structures généralement en taillis pluristratifiées et très riches en espèces. Les principaux arbres concurrents du Chêne vert sont le Chêne-liège (Quercus suber), le Chêne zéen (Q. faginea) , les pins, le Cèdre, le Genévrier rouge et, à un degré moindre, le Thuya de Berbérie. Parmi les espèces du sous-bois on peut citer: Viburnum tinus, Arbutus unedo, Pistacia lentiscus, Ruscus aculeatus, Daphne laureola, Ilex aquifolium, Hedera helix, Lonicera spp., Cistus spp., etc.

C'est au niveau des iliçaies du Moyen Atlas que la diversité faunistique est la plus élevée. On y note, en effet, plus de 400 espèces d'Arthropodes, avec prédominance de Coléoptères et d'Hyménoptères. Plus de 35 espèces d'Oiseaux y sont nidificatrices, dont près des trois quarts sont d'affinité boréale, c'est-à-dire communes avec celles des forêts d'Europe continentale tempérée.