Folder Ressources animales

En ce qui concerne les ressources animales, le Maroc recèle un patrimoine génétique d'une grande importance, adapté, presque chacune à des conditions particulières. C'est ainsi que, par exemple, pour le cheptel ovin, le Maroc dispose de plus de 8 races locales cantonnées, chacune, dans une région plus ou moins restreinte et, par conséquent, adaptées aux conditions souvent rigoureuses de la région à laquelle elles appartiennent. De plus, certaines de nos races disposent de caractéristiques presque uniques à l'échelle mondiale.

C'est ainsi que la race D'Man, parfaitement adaptée et résistante aux conditions rigoureuses de sécheresse des oasis du sud marocain, est l'une des races ovines les plus prolifiques dans le monde, pouvant donner naissance à six agneaux viables lors de la même portée.

Chez les oiseaux, certaines races de pigeons ont été standardisées et sont reconnues actuellement comme des races locales. Il s'agit, entre a utres, des races Beldi, Guendi, El yamani, Taoussi, voyageur, etc.

Plusieurs autres caractères d'intérêt écologique ou agronomique sont associés au matériel génétique marocain, comme les écotypes de fétuque marocains qui, comparés a ceux européens, s'en distinguent par une bonne croissance hivernale, une dormance élevée en été et une plus grande résistance aux maladies cryptogamiques.

Une bonne croissance hivernale et une dormance estivale caractérisent aussi les écotypes marocains de Dactylis, Phalaris et Medicago sativa. Des populations de luzerne de Draa ont montré, aux USA par exemple, un niveau de tolérance à la salinité équivalent à celui du matériel le plus tolérant.