Folder Plan Stratégique 2011-2020 et les Objectifs d'Aichi sur la Biodiversité

La Conférence des Parties (COP) à la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) a fixé des Objectifs mondiaux à atteindre pour 2010, notamment de stopper ou de réduire la perte de la biodiversité. 
Or, toutes les expertises s’accordent à reconnaître et à confirmer que le rythme d’appauvrissement de la diversité biologique continue d’accroître d’une manière inquiétante et sans précédent.
L’étude d’évaluation économique des écosystèmes et de la biodiversité (TEEB : The Economics of Ecosystems and Biodiversity) réalisée par la Commission Européenne, la destruction de la nature conduit à une perte de services estimée à 545 milliards d'euros par an, soit près de 1% du PIB mondial. Un coût qui pourrait atteindre 14 000 milliards d'euros en 2050, soit 7% du PIB, si rien n'est fait pour stopper l'érosion de la biodiversité.
Devant ce constat, la dixième réunion de la Conférence des Parties, tenue en octobre 2010 à Nagoya, au Japon, a adopté un Plan stratégique révisé et actualisé pour la protection de la diversité biologique pour la période 2011-2020.
Ce plan représente un cadre général non seulement pour les conventions relatives à la biodiversité, mais aussi pour l'ensemble du système des Nations Unies.
La dixième réunion de la Conférence des Parties a convenu de convertir ce cadre de travail international en stratégies et plans d'action nationaux pour la biodiversité. 

URL Plan stratégique 2011-2020 pour la diversité biologique, incluant les Objectifs d'Aichi pour la biodiversité