HTML Document Coopération Maroco-Espagnole

Release date 27/12/2006
Geographical coverage Morocco
Keywords coopération

Dans le cadre sa stratégie de Coopération Internationale, parmi les priorités sectorielles de la Coopération Espagnole la protection et amélioration de la qualité de l'environnement, la conservation rationnelle des ressources et l'utilisation renouvelable et soutenable de la biodiversité.

Le Plan Directeur de la Coopération Espagnole (2001- 2004) du 20 Novembre-2000, indique que cette stratégie doit considérer deux dimensions, une horizontale et l'autre sectorielle. La dimension horizontale implique que la nécessité de respecter l'environnement soit tenue en compte dans tous les secteurs, programmes et projets de la Coopération Espagnole parallèlement aux deux autres priorités horizontales telles que la lutte contre la pauvreté et la promotion d'égalité entre hommes et femmes, à fin que les actions réalisées dans d'autres secteurs ne comportent pas des effets négatifs ou pervers concernant le développement Soutenable et "Environnement.

Les instruments que cette stratégie horizontale utilisera, sont la sensibilisation, la formation spécifique des professionnels de la Coopération, l'accroissement des capacités locales des pays récepteurs de coopération, les stratégies - pays, la coopération dans l'élaboration de Stratégies Nationales de Développement Soutenable, le renforcement des capacités locales de recherche et développement et la généralisation de la pratique d'évaluation de l'impact sur l'environnement.

La Stratégie sectorielle est organisée en Programmes Régionales pour agir à différents niveaux: locaux, sectoriels, nationaux et régionaux gardant toujours le principe de concentration d'impact. Les projets où leur objectif principal est manifestement adressé au développement soutenable et l'environnement sont rassemblés, coordonnés et organisés par cette stratégie sectorielle.

La Stratégie Espagnole de Développement Soutenable envisage atteindre des significatifs avancés dans la mise en œuvre des accords internationaux en matière de l'environnement et de développement soutenable ainsi que l'accroissement de l'efficacité, l’efficience et l'impact de notre coopération.

Les principes établis à la Conférence de Rio, de même que l'Accord sur la Biodiversité Biologique, la lutte contre la Désertification et la lutte contre le changement Climatique ainsi que les Agendas XXI sont recueillis dans cette stratégie.

Le programme AZAHAR est crée en Décembre 2001 sur la base de la définition des principes déjà mentionnés, comme un instrument pour promouvoir les principes et les valeurs du développement soutenable dans les pays du bassin Méditerranéen. Parmi ces objectifs il faut signaler d'abord, le renforcement de l'élément de soutien de l'environnement dans les projets de développement réalisés pour l'ensemble des acteurs de la Coopération Espagnole, favoriser la formation, la recherche, le développement et l'innovation dans les projets de coopération en matière de développement soutenable et sensibiliser les pays bénéficiaires sur l'importance des principes et des valeurs dudit développement. Mettre en relief la situation délicate du bassin Méditerranéen ainsi que favoriser la collaboration de tous les agents de la coopération, sont des objectifs complémentaires aux précédents.

A ce sujet, les projets faisant partie du programme AZAHAR doivent répondre simultanément aux trois principes ou critères basiques suivants :

  1. Le Développement des populations locales et l'amélioration de leurs conditions de vie dans le cadre de la politique espagnole de coopération internationale pour le développement, dans l'objectif de lutter contre la pauvreté dans tous ses aspects.
  2. La protection de l'environnement et la conservation des ressources naturelles.
  3. Le renforcement organisé et institutionnel, favorisant les capacités de planification et de gestions locales.

Dans l'accomplissement des principes préalablement mentionnés, les actions du programme rassemblent les sept domaines suivants: la conservation du sol, la gestion soutenable de l'eau, les .énergies renouvelables et l'utilisation efficace de l'énergie, le tourisme soutenable, la production soutenable, l'assainissement de l'environnement, la planification et la gestion de l'environnement.

Dès le lancement du Programme Azahar, toutes les activités en matière de l'Environnement dans le bassin méditerranéen sont menées dans ce cadre. Le programme est ouvert à la participation de Communautés. Autonomes ainsi qu'aux collectivités locales, à la société civile a travers des O.N.G.D., et des institutions académiques et de recherche.

Le programme est structuré dans sept domaines d'actions dans lesquelles s'intègrent plus de trente projets on site le domaine qui concerne la planification et gestion de l'environnement : Il est nécessaire d'intensifier les efforts pour rendre compatibles la conservati0A- des zones protégées et des espaces naturels avec leur utilisation durable au bénéfice de la population locale. Les études d'impact sur l'environnement et la mise en œuvre    des Agendas 21doivent également être encouragées.

Les actions à considérer à ce domaine sont :

  • Soutien aux zones protégées ayant été désignées ou réglées, et administrées dans la finalité d'atteindre des objectifs spécifiques de conservation.
  • Initiation à la conservation des écosystèmes et des habitats naturels (terrestres, aquatiques et marins), à la maintenance et la récupération des espèces dans leur milieu naturel.
  • Développement de diagnostics, de politiques, de stratégies et d'évaluation en matière d'aménagement et d'articulation territoriale, d'intégration régionales, de bassins hydrographiques et de gestion des côtes, entre autres.
  • Réalisation d'études d'évaluation et de prévention des impacts sur l'environnement dérivés des activités de l'homme, et d'intégration dans le paysage.
  • Soutien à la conception et à la mise en œuvre des Agendas 21 et a la définition de stratégies de développement socio-économiques et urbanistiques.

A la fin de cet énumération, reste patente que les actions contemplées dans le Programme AZAHAR correspondent avec les Programmes et les Actions établis dans le PANE, où leur présentation en Juin 2002 avait fait les bases pour une coopération plus claire et fructifère entre les pays.

  • Création et gestion du Parc National de Talassemtane (Junta de Andalucia, 2001, 235.992,48 Euros).
  • Elaboration et exécution partielle du Plan Directeur de la prévention et la lutte contre des incendies à la région du Rif (Junta de Andalucia, 2001, 347.185,52 Euros).
  • Protection de la biodiversité et les ressources d'eau du bassin de Moulouya (AECI, 2002, 149.203,00Euros).        
  • Etude viabilité des outardes à Maroc (AECI, Conseille Supérieur de Recherch. Scientifique, 2001,  9.015,18 Euros).