Event Atelier national sous le thème : «La Biodiversité : mécanismes de mise en œuvre au Maroc, Post COP 13».

Le Secrétriat d'Etat chargé du Développement Durable organise les 4 et 5 juillet 2017, en collaboration avec la GIZ et le PNUD, un atelier national sous le thème : « La Biodiversité : mécanismes de mise en œuvre au Maroc, Post COP 13» à Rabat afin d’examiner et de concerter la nouvelle réorganisation du comité national de la biodiversité, la planification des actions à entreprendre pour la mise en œuvre des décisions de la CDB et de la plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) et 2017 à l’Hôtel Golden Tulip à Rabat, ainsi que l’évaluation du Centre d’Echange d’Information sur la Biodiversité (CHM). En outre, lors de cet atelier, une restitution des travaux de la 5ème Session de l’IPBES et de l’approche d’élaboration de la stratégie nationale de valorisation des ressources génétiques seront présentées. 

Télécharger en iCalendar

Période [04/06/2017 - 05/06/2017]
Lieu de l'événement Hôtel Sophitel Jardin des Rose à Rabat Impasse Souissi, Rabat 10000, Maroc
Hôte Secrétriat d'Etat chargé du Développement Durable
Voir l'agenda http://ma.chm-cbd.net/liens/biblio/programme-de-l-atelier-de-reorganisation-du-comite-national-de-la-biodiversite
Personne de contact Lalami Khalid
Adresse de courrier électronique : lalami@environnement.gov.ma
Numéro de téléphone +212661348879
Couverture géographique Maroc,
Mots-clefs Atelier, Comité national, Biodiversité, Planification, CHM, IPBES,

Le Maroc a participé activement à la Conférence des Nations Unies sur la Diversité Biologique (CNUDB), tenue à Cancun au Mexique du 2 au 17 décembre 2016. La CNUDB a adopté 33 décisions pour la 13ième Conférences des Parties (COP 13) à la Convention sur la Diversité Biologique (CDB), 12 décisions pour la 8ième réunion des Parties relative au Protocole de Cartagena (COP-MOP 8) et 14 pour la 2ième réunion des Parties  relative au Protocole de Nagoya (COP-MOP 2).

Le Secrétariat d’Etat chargé du Développement Durable (SEDD) a entamé un processus de mise en œuvre des décisions de la CNUDB conformément aux engagements de notre pays auprès de la CDB et de ces protocoles dans le cadre du Projet de coopération Maroco-allemand « Gouvernance environnementale et Climatique – ProGEC ».

A cet effet, deux ateliers nationaux de concertation avec le Comité Nationale de la Biodiversité (CNBD) ont été organisés, le 9 février et le 6 avril 2017, afin de restituer les principaux résultats de la CNUDB et de mettre en place un processus de mise en œuvre des décisions prioritaires la CDB et de ces protocoles.

Aussi, il y’a lieu de rappeler que le SEDD a entamé des actions de coordination et de concertation avec les départements concernés par la biodiversité afin de réorganiser et de redynamiser le CNDB. Ce dernier est le mécanisme, par excellence, de mise en œuvre du plan d’action de la Stratégie Nationale de la Biodiversité (SPANB) et des engagements de notre pays liés aux décisions du la CDB et de la plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES).

Dans ce cadre, un troisième atelier est proposé les 4 et 5 juillet 2017 en collaboration avec la GIZ et le PNUD afin d’examiner et de concerter  la nouvelle réorganisation du CNDB, la planification des actions à entreprendre pour la mise en œuvre des décisions de la CDB et de l’IPBES, ainsi que l’évaluation du Centre d’Echange d’Information sur la Biodiversité (CHM). En outre, lors de cet atelier, une restitution des travaux de la 5ème Session de l’IPBES et de l’approche d’élaboration de la stratégie nationale de valorisation des ressources génétiques seront présentées. 

Les objectifs de cet atelier sont :

  • Réorganisation et fonctionnement du Comité National pour la Diversité Biologique ;
  • Planification des  principales actions Post COP13 à mettre en œuvre par la Partie marocaine ;
  • Restitution des résultats de la 5ième Session de l’IPBES tenue à Bonn du 5 au 10 Mars 2017 ;
  • Evaluation  du CHM national et perspectives des centres d’échanges relatifs aux Protocoles de Nagoya et de Cartagena ;
  • Examen de l’approche d’élaboration de la stratégie nationale de valorisation des ressources génétiques.