Event Atelier sur la recherche et développement relatif aux ressources génétiques marocaines

Dans le cadre du programme "Adapatation aux changements climatiques, la valorisation de la biodiversité et la mise en oeuvre du Protocole de Nagoya", le Centre National pour la Recheche Scientifique et Technique (CNRST) organise en collaboration avec le Ministère délégué chargé de l'Environnement, le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification et la GIZ, l'atelier sur la recherche et développement relatif aux ressources génétiques marocaines sous le thème "Le Protocole de Nagoya sur l’APA : rôle et enjeux pour la Recherche & Développement au Maroc" les 11 et 12 novembre 2014 au CNRST à Rabat.

Download as iCalendar

Period [11/11/2014 - 12/11/2014]
Event location CNRST, Rabat Angle avenues des FAR et Allal El Fassi, Hay Ryad, Rabat
Host CNRST, MDCE, GIZ
See the agenda http://ma.chm-cbd.net/liens/biblio/programme_atelier_recherche_developpement_apa_fr.pdf
Contact person Menioui Mohamed et Amar
Geographical coverage Morocco
Keywords Ressources génétiques, Protocole de Nagoya, Recherche et développement,

Contexte :

Les Ressources Génétiques (RG) sont une composante essentielle de la biodiversité et représentent un enjeu majeur pour la recherche et le développement.

Les ressources génétiques – qu'elles proviennent des plantes, d'animaux ou de micro-organismes – peuvent être utilisées à des fins diverses (par exemple pour la recherche fondamentale ou la commercialisation des produits). Cette utilisation passe toujours par une phase de recherche préalable à toute valorisation.

Le Protocole de Nagoya sur l’APA vient définir un cadre nouveau aux activités de R&D sur les ressources génétiques nationales. Il vise, entre autres, à valoriser les résultats de recherches en vue de contribuer au développement local, régional et national. La mise en œuvre dudit protocole nécessite d’étroites concertations entre les chercheurs, fournisseurs et utilisateurs de RG et ce dans le respect de la nouvelle règlementation permettant de gérer les échanges et le partage des avantages découlant de leur valorisation. Les utilisateurs de ressources génétiques et/ou des connaissances traditionnelles qui leur sont associées comprennent : les instituts de recherche, les universités, les collections ex-situ et les entreprises œuvrant dans un large éventail de secteurs, notamment l'industrie pharmaceutique, la biotechnologie, la production de semences, la protection des cultures vivrières, l'horticulture, les produits cosmétiques et les soins personnels, l'industrie du parfum et des saveurs, les plantes médicinales, et les industries alimentaires.

Au Maroc, la communauté de chercheurs travaillant sur les RG végétales, animales et celles des microorganismes, est répartie entre un grand nombre d'Instituts, relevant de plusieurs départements ministériels, à côté des Unités de formations recherche (UFR), qui sont distribuées à travers le Royaume dans plusieurs facultés des sciences, ou dans des Établissements de formation des cadres.

Dans bien des cas, et en dehors des activités de quelques rares réseaux ou sociétés savantes, les échanges d’informations et d’expériences entres les chercheurs eux même et avec le secteur de production sont insuffisants et gagneraient à être dynamisés et encouragés en créant des réseaux autour de thématiques présentant un intérêt appliqué.

C’est dans ce contexte nouveau que vient le présent atelier, qui vise à contribuer, à travers une C’est dans ce contexte nouveau que vient le présent atelier, qui vise à contribuer, à travers une réflexion collective, à identifier les orientations stratégiques clés pour dynamiser les recherches en vue d’une meilleure connaissance et une valorisation adéquate des RG nationales dans le cadre du processus APA, et en tenant compte des nouvelles donnes internationales.

Objectifs de l'atelier : 

Les objectifs spécifiques de l’atelier sont les suivants :

  • mettre à niveau l’information sur le Protocole de Nagoya et sa relation avec la recherche et  développement, à travers des discussions et des échanges d’expériences entre les chercheurs des Instituts et centres spécialisés , les universitaires et autres spécialistes publics et privés sur les acquis et les contraintes à la conservation et à la valorisation des RG;
  • Discuter des opportunités et menaces liées à la gestion du patrimoine génétique local par les chercheurs, dans le contexte de l’APA et de la mise en œuvre du PN au Maroc.
  • Dégager des orientations stratégiques pour répondre aux défis actuels et futurs en matière de conservation et de valorisation durables des RG, et tracer les éléments d’une feuille de routes nationale pour y parvenir.

L’atelier comprend des sessions en plénière, un panel de discussion, ainsi que des travaux en groupes (GT). Les résultats des discussions en GT sont présentées en plénière, et discutées, afin d’en retenir les principales recommandations et dégager les éléments pour une feuille de route nationale sur la dynamisation de la R&D sur les RG nationales dans le contexte de l’APA.