Event Expérimentation participative et adaptative de modèles de gestion des ressources forestières dans la chaîne montagneuse de l'Atlas (Algérie, Maroc, Tunisie)

L'Université Al Akhawayn et l'Ecole nationale forestière des ingénieurs organisent, mardi prochain à Ifrane, un atelier pour le lancement d'un projet de recherche et de développement socioéconomique, intitulé "Expérimentation participative et adaptative de modèles de gestion des ressources forestières dans la chaîne montagneuse de l'Atlas (Algérie, Maroc, Tunisie)".Le projet vise le développement et la valorisation des ressources forestières, pour améliorer les conditions de vie des habitants des zones montagneuses en Algérie, en Tunisie et au Maroc.

Download as iCalendar

Period 30/06/2009
Event location Ifrane
Host L'Université Al Akhawayn et l'Ecole nationale forestière des ingénieurs
Geographical coverage Morocco, Algeria, Tunisia
Keywords Forêt, projet, recherche, socioéconomique

Ce projet, qui a reçu le support financier du Centre de Recherche et de Développement International (CRDI) du Canada, vise le développement et la valorisation des ressources forestières, agricoles et non agricoles, pour l'amélioration des conditions de vie des habitants des zones montagneuses dans les trois pays du Maghreb qui participent au projet, en l'occurrence l'Algérie, la Tunisie et le Maroc.

Au Maroc, ce travail sera réalisé au niveau de deux communes rurales situées au Moyen Atlas, Tizgit et Dayet Aoua, selon l'université Al Akhawayn.

Les trois pays maghrébins concernés (Algérie, Maroc et Tunisie) possèdent des formations forestières situées presque exclusivement sur la chaîne montagneuse de l'Atlas, qui couvrent environ 14 millions d'hectares.

Toutefois, la pression des populations locales sur la forêt ne cesse de s'amplifier et les modèles de gestion pratiqués aujourd'hui ne répondent pas de manière adéquate au souci du développement durable des habitants et des ressources forestières.

Ce projet se propose de trouver des solutions appropriées afin de contribuer à la fois à l'amélioration de la gestion des ressources forestières et à la réduction de la pauvreté des communautés qui en dépendent.

Faisant appel aux deux concepts de l'apprentissage social et de la gestion adaptative pour approcher différemment le développement dans les zones forestières, le projet présente une alternative aux approches traditionnelles technicistes, verticales, très peu socioéconomiques, peu intégrées et non participatives, et aborde la gestion des ressources naturelles dans les pays maghrébins d'une manière plus compréhensive.

L'objectif global du projet est d'identifier, à travers des expérimentations participatives et adaptatives, des modèles viables de gestion des ressources forestières afin de contribuer à une réduction de la pauvreté des communautés rurales.

Il s'assigne pour missions de renforcer les capacités des équipes de recherche dans ces pays en matière d'approches novatrices de gestion des ressources forestières comme la gestion adaptative, l'analyse sociale et l'analyse genre.

Analyser et évaluer les interventions du passé et établir un diagnostic dans les trois zones d'étude du projet concernant les aspects liés à l'état de la ressource et sa gestion et les conditions sociales et économiques de leurs habitants, identifier et expérimenter des actions novatrices relatives à la gestion des ressources forestières, figurent aussi parmi les buts de ce projet.

Le projet, dont la réalisation s'étalera sur trois ans, comporte une phase d'expérimentation suivie de la mise en place de sous projets générateurs de revenus et durables qui seront identifiés par les chercheurs en concertation avec les populations des deux communes rurales.