HTML Document Biodiversité spécifique végétale de la réserve biologique de Sidi Boughaba, Mehdia (Maroc)

Mémoire 3ème Cycle. Option Ecolgie et Gestion des Ressources Naturelles). Salé (Maroc). Jul. 2001. 93 p.
Date de publication 13/11/2006
Couverture géographique Maroc

Résumé :

Bathaoui, F. - Ecole Nationale Forestière d'Ingénieurs, Salé (Maroc). Mémoire 3ème Cycle. Option Ecolgie et Gestion des Ressources Naturelles). Salé (Maroc). Jul. 2001. 93 p. 6 Tableaux; 24 Fig., Bibliogr. 65-67. (Ar, En, Fr). *ENFI, BP 511, Tabriquet, Salé (Maroc).
AGROVOC: BIODIVERSITE SPECIFIQUE; GROUPEMENT VEGETAUX; RESERVE BIOLOGIQUE; MEHDIA; SIDI BOUGHABA; COMPOSANTES DE DIVERSITE; INDICES DE DIVERSITE; MODELES D'ABONDANCE; DEGRADATION
Localisation: SIDI BOUGHABA; MEHDIA; MAROC

Le présent travail est une étude descriptive de la biodiversité spécifique des groupements végétaux de la réserve biologique de Sidi Boughaba de la région de Mehdia. C'est une aire classée depuis 1980 sur la lise de "Ramsar" comme zone humide d'importance internationale pour les oiseaux d'eaux, mais qui subit une pression anthropique non négligeable. L'étude a porté sur les groupements à Juniperus phoenicea, à Retama monosperma, à Populus alba, à Ammophila arenaria et ceux accompagnant les plantations artificielles d'Eucalyptus et d'Acacia. Pour chaque groupement nous avons évalué les composantes de la biodiversité a et p, ainsi que les indices de diversité de Shannon, H', de dominance de Simpson, et de régularité de Pielou J' .Ces indices ont été également estimés pour les strates verticales. Nous avons également établi l'étude analytique en ajustant les distributions de fréquence des espèces des groupements naturels aux modèles théoriques: lognormal, logarithmique, géométrique et celui du bâton brisé. Enfin, nous avons étudié l'effet de la dégradation sur la biodiversité des groupements à Juniperus et à Retama. Les résultats montrent que le groupement à Retama est le plus diversifié par le grand nombre d'espèces qu'il réunit du fait de son interpénétration par les associations thérophytiques. Le groupement à Juniperus est de loin le plus important. Il est très diversifié puisqu'il est arrivé à conquérir les anciens reboisements de la région. Il est assez mûr comme c'est le cas aussi du groupement à Populus. Or, ces deux groupements tendent vers une dominance de leur strate arborée et arbustive sur la strate herbacée la rendant moins diversifiée. Le groupement de front de mer à Ammophila arenaria est très perturbé vu les conditions difficiles auxquelles il est confronté. L'étude de la dégradation a montré que cette dernière a un effet positif sur la biodiversité, quand elle est  atténuée mais un effet très négatif quand elle est très accentuée.