News L'écotourisme dans la province de Taza, potentialités et perspectives

La province de Taza recèle d'importantes potentialités naturelles susceptibles de lui permettre de devenir un pays d'accueil touristique (PAT) par excellence et de promouvoir le tourisme écologique et spéléologique.

Source aufait / Map
Release date 07/05/2010
Geographical coverage Morocco
Keywords Ecorourisme

Située à cheval sur les montagnes du Moyen Atlas et du pré-Rif, la région recèle des montagnes dont Jbel Bou Iblane et Jbel Bounaceur (3.000 m d'altitude) dont la longue période d'enneigement est propice à la promotion d'activités touristiques et sportives dont le ski.

Le Parc national et Jbel de Tazekka (1.900 m d'altitude), se caractérise par sa forêt luxuriante et sa biodiversité florale et faunique (cerfs et mouflons) et offre un espace paradisiaque pour le développement du tourisme écologique.

Ce célèbre parc "vert" constitue une zone naturelle d'estivage, avec un climat frais en été, des vastes étendues de forêts, de nombreuses sources, propices aux randonnées pédestres ou équestres. Ce parc qui recèle quelque 5.006 espèces florales, endémiques ou rares, 27 espèces de mammifères, 83 espèces d'oiseaux et des étendues boisées avec des cédraies des cascades, paysages, gouffres, grottes, avens, architecture traditionnelle, artisanat spécifique et folklore riche peut constituer à lui seul une grande attraction pour le tourisme national et international.

Des dizaines de cavernes recensées dans la province constituent des atouts naturels pour le développement du tourisme d'exploration et d'aventures. Le célèbre gouffre de Friouato et la longue grotte de la rivière Châara avec respectivement 2.000 et 1.650 m de progression sous terre demeurent sous valorisés au plan touristique.

La province est riche aussi d'une civilisation millénaire avec le patrimoine historique et architectural de médina de Taza et du Douar de Sidi Mejbar, classés patrimoine national, la grande mosquée "Jamaâ El Kébir" qui date des almohades, avec son célèbre lustre importé d'Andalousie, le bastion, la Tour Sarazine ou " Borj Lemlaouleb " , les remparts en plus des cascades de Ras El Ma, de la source thermale d'Ain Hamra et des produits spécifiques d'artisanat.-

Toutes ces potentialités naturelles constituent des atouts favorables pour faire de Taza "un pays d'accueil touristique " (PAT) et le " Pays des grottes " par excellence.

Les conditions de réussite du pays de la spéléologie et d'aventures ont été examinées par les services régionaux du tourisme à Fès et les autorités provinciales. Ces conditions se résument dans l'existence de potentialités touristiques et d'une activité touristique rurale, la volonté d'adhésion des acteurs locaux et la proximité zones d'émissions de touristes, comme Fès et Meknès et potentiellement la zone de Saidia.

Toutefois, des efforts doivent être consentis aux volets de l'accueil, de l'information et du renforcement des structures d'hébergement qui sont insuffisantes. Des statistiques révèlent que la capacité des hôtels classés totalise 265 lits et celle des hôtels non classés 217 lits . L'auberge d'Ain Sahla dispose de 36 lits et les Gîtes de 44 lits. Un hôtel " Boujida " est en cours de construction alors que le projet de construction d'une auberge des jeunes de plus de 100 lits au centre de Bab Boudir est à l'étude.

Le projet de construction d'un hôtel " Ibis " par le groupe " Accor " demeure toujours à la phase de prospection. Le renforcement des structures d'accueil est susceptible de hisser le flux des arrivées dans les hôtels classés qui est passé de 8.433 en 2001 à 12.089 en 2008 et d'améliorer les nuitées qui sont passées durant la même période de 15.185 à 22.175.

Selon un constat des services régionaux du tourisme de Fès , l'animation culturelle, artistique et économique de la province de Taza est saisonnière et mal adaptée, accentuée par une sous valorisation touristique des produits de terroir, des métiers d'artisanat, de la culture et de l'histoire.

Dans la perspective du développement de la province en tant que " Pays d'accueil touristique "(PAT), les services du tourisme proposent de privilégier le label "Pays des grottes" pour contribuer à l'introduction d'un effet social pour le développement de la culture de tourisme rural à l'échelle nationale. L'implication de la société civile et des acteurs économiques locaux, la création d'une branche de spéléologie à la faculté poly disciplinaire de Taza , la promotion du produit " Grottes ", l'incitation des investissements touristiques, la valorisation de l'artisanat et des produits du terroir et l'animation culturelle et artistique s'avèrent forts indispensables pour faire de Taza et ses énormes atouts historiques et naturels, une destination de choix .

Please note that this information has expired.