HTML Document Processus d’élaboration du programme « Education Relative à l’environnement » du parc national du Toubkal

Date de publication 29/06/2007
Couverture géographique Maroc
Mots-clefs Education, Environnement, Aires protégées

Par Said El MERCHT/Directeur du Parc National du Toubkal

DREF du Haut Atlas, BP 2996, Tel/Fax: +212 (0) 24 306996, email : bamousa_197@yahoo.fr

Acte des premières journées nationales de l'éducation relative à l'environnement dans les aires protégées Agadir, les 3, 4 février 2006

I. Contexte

Le Parc National du Toubkal créé en 1942 et couvrant un territoire important du Haut Atlas, présente la caractéristique de présenter une forte activité humaine. De par cette réalité, le gestionnaire s'est trouvé dans la nécessité d'élargir ses prérogatives et d'intégrer la dimension sociale. Sur le plan méthodologique, cela s'est traduit par le développement d'actions/projets de coopération avec la population locale, visant à la fois l'acquisition de son adhésion dans la gestion durable des ressources naturelles, mais aussi à contribuer à l'amélioration de son cadre de vie. Dans ce processus, l'Education relative à l'Environnement (ErE) s'est révélée constituer un excellent canal pour établir le dialogue et favoriser une action commune. D'un autre côté, l'exemple concret de mise en pratique des concepts et principes du développement durable qu'offre le parc, paraît en soi un élément important à développer dans le cadre d'un programme ErE pour un large public.

Autrement dit, le parc national du Toubkal se présente comme une excellente base technique en matière d'ErE, avec le double avantage de permettre une éducation pour l'environnement centrée sur une meilleure prise en compte de l'environnement par l'individu, et une éducation par l'environnement qui reconnaît en l'espace du parc, un terrain particulièrement adapté pour l'apprentissage grâce à la confrontation au réel et à la possibilité d'acquérir des savoirs faire et comportements pour solutionner des problèmes.

Partant de ce constat, la direction du parc a mené depuis 1995, un certain nombre d'action de sensibilisation, en particuliers dans les établissements scolaires. Toutefois, en l'absence d'une stratégie claire, elles se sont révélées insuffisantes en regard de l'ampleur des problèmes environnementaux et de la diversité des publics.

Une mission d'évaluation - menée en mars 2002 avec l'appui du Projet« Assistance à la Gestion des Ressources Naturelles/GTZ, au niveau de trois parcs » -, a permis de dégager les points à améliorer, à savoir :

  1. un manque de production de matériel didactique;
  2. une faible articulation entre les actions de sensibilisation et l'infrastructure existante ;
  3. la nécessité d'une formation méthodologique de base en matière d'Education Environnementale au profit des gestionnaires de parcs et de leurs partenaires.

Selon la même étude, le développement de l'Education Relative à l'Environnement centrée sur les parcs nationaux devrait s'appuyer - dans le court et moyen terme­ - sur des avancées significatives dans les domaines suivants :

  • Le développement de ressources humaines qualifiées et compétentes issues des secteurs public et associatif;
  • Le développement de centre de ressources pédagogiques ;
  • La production de supports didactiques adaptés centrés sur les ressources du parc ;
  • Un cadre institutionnel facilitateur, favorisant la collaboration entre les diverses administrations concernées, les associations locales et les ONG.

Se basant sur ces recommandations, le parc national du Toubkal, avec la collaboration de partenaires associatifs et institutionnels, a engagé un processus visant le développement d'un programme plus orienté vers les ressources pédagogiques du parc. Trois moments forts marquent ce processus :

  1. l'organisation en juillet 2002 d'un atelier pour l'élaboration d'une stratégie commune d'ErE dans le PNT et autres SIBE de la région; cet atelier a aboutit à la constitution d'un comité d'ErE du PNT.
  2. l'organisation en juin 2003 d'un atelier d'évaluation du travail de conception du programme d'ErE, à l'issue duquel a été développé le projet global d'ErE dans le PNT.
  3. La signature en avril 2004, d'un statut de règlement intérieur régissant les relations entre les membres du comité d'ErE du PNT.
  4. L'organisation en 2005 d'un atelier d'échange entre les parcs nationaux du Toubkal et du Souss Massa.

II. La structure de conception et de mise en œuvre du ErE du parc national du Toubkal

La première action engagée par le parc et ses partenaires a été la mise en place d'une structure multipartenariale de conceptualisation et de mise en œuvre du programme d'ErE (Comité de Education relative à l'Environnement dans le Parc national du ToubkaI / CErE).

Cette structure comporte la direction du parc, l'Académie Régionale de l'Education et de la Formation, l'Association des Amis du Muséum d'Histoire Naturelle de Marrakech (AAMHNM) et l'Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre (AESVT).

Les attributions du CErE ont été définies par ses membres et se résument comme suit :

  • Développer une stratégie de l'ErE centré sur le PNT et autres SIBE de la région en conformité avec la stratégie nationale sur les aires protégées;
  • Développer les ressources pédagogiques et supports nécessaires pour la mise en œuvre de cette stratégie ;
  • Elaborer un plan d'action pour la valorisation des ressources pédagogiques du PNT, et autres SIBE de la région;
  • Mobiliser les ressources humaines, matérielles et financières pour la réalisation du programme et ce dans la mesure du possible;
  • Assurer le Suivi - Evaluation du projet de conception et de mise en œuvre du programme d'ErE (document en annexe) ;
  • Mettre en place et assurer la circulation de l'information en interne et avec l'extérieur.

Le CErE est constitué de :

  • Un coordinateur qui a pour mission de :
  • Centraliser et diffuser l'information;
  • Assurer le suivi de la réalisation des décisions du comité;
  • Organiser les réunions du comité;
  • Représenter le comité auprès des différentes Institutions Partenaires.
  • Un rapporteur dont la mission est de :
    • Réaliser les rapports des réunions et activités du comité;
    • Organiser l'archivage et la documentation des réalisations du comité.

La responsabilité de "coordinateur" est confiée au PNT et celle de rapporteur est exécutée de façon tournante annuellement.

A l'occasion, la constitution de cellules de mise en œuvre et de cellules d'animation. Chaque cellule de mise en oeuvre est constituée de personnes ressources ayant les compétences requises pour l'activité/projet en question. Ces personnes ressources peuvent appartenir à une des institutions membres du comité ou de leurs partenaires. Pour des facilités de communication, "le Coordinateur de chaque cellule est un membre du CErE du PNT.

La cellule de mise en oeuvre est constituée pour une mission déterminée. Elle a pour mandat le montage et la mise en œuvre d'activité/projet devant s'inscrire dans la stratégie de l'ErE centré sur le PNT et autres SIBE de la région. Son mandat se termine à la fin de sa mission.

L'Institution chef de file de chaque cellule de mise en œuvre est désignée selon les compétences requises pour l'activité en question et en commun accord des membres du CErE.

Les cellules d'animation ont pour mandat l'animation de séances éducatives dans le parc et les autres SIBE, selon un programme établi dans le cadre du CErE.

III. Eléments du projet global en Ere du parc national du Toubkal

La seconde activité entreprise par le CErE a été l'élaboration d'un projet global de l'ErE dans le Parc National du Toubkal. Ce travail a été fait suite à une série de réunions et de sorties de prospection sur le terrain. Le projet s'articule autour de cinq axes :

  • Le Montage et la mise en œuvre de sorties éducatives axées sur les ressources du Toubkal;
  • La production de supports et d'outils pédagogiques ciblées sur les ressources du parc;
  • La mise en fonctionnement du centre d'information / Oukaimeden et de l'écomusée/ Asni, et la proposition d'une conception qui permette de les utiliser comme ressources et bases techniques de l'ErE du PNT ;
  • Le développement de compétences locales en ErE associatives et institutionnelles et la création d'un réseau d'animateurs aptes à mener des activités d'ErE dans le parc au profit des différents publics;
  • La promotion du parc en tant qu'espace de sensibilisation et d'ErE.

Les sorties de prospection ont permis d'identifier un certain nombre de circuits :

Circuit 1 Sur la route de l'Oukaimeden comportant La vallée de Tarzazte qui permet l'observation de l'étagement de la végétation, et d'aborder',les problèmes de dégradation de la thuriféraie ; « le reboisement de Ait Lkak » : reboisement entre 1900 et 2400 m d'altitude en pin maritime, cèdre et cyprès de l'Atlas dans une thuriféraie dégradée; La station de l'Oukaimeden et le Tizi n'Tizag avec vue sur le massif du Toubkal (Parc de gravure rupestre, lac, la thuriféraie de Tizi n'Tizrag, classe blanche) ; et le centre d'information du parc.

Circuit 2 : au niveau du bassin d'Asni comportant le circuit botanique de Tamadoute situé dans la forêt domaniale de Rhéraya, aux alentours de l'écomusée du PNT à environ 4 km d'Asni, sur le territoire du douar Tamadoute dont il porte le nom, l'écomusée, et La rivière de Ait Mizane.

  • La réserve zoologique d'Amassine.
  • La réserve de Takhrkhorte/Tassa ouirganne.

Deux circuits ont été retenus compte tenu des moyens humains et financiers, et sont actuellement en développement avec l'appui de la PRONALCD à savoir le circuit botanique de Tamadoute (ou circuit vert) et le SIBE de l'Assif Ait Mizane (circuit bleu). Deux autres produits sont programmés dans le cadre du projet GEF/Gestion des aires protégées, le circuit Oukaimeden et celui autour de la réserve zoologique d'Amassine.

IV. Méthodologie adoptée

Pour le développement des produits retenus, le comité a décidé d'adopter une logique de projet; ce qui signifie l'élaboration d'une requête avec des objectifs, et un échéancier physique et financier, des indicateurs et un système de suivi­ - capitalisation. Il a également été décidé que la coordination des projets serait une tâche des associations partenaires.

Deux projets sont actuellement en phase de mise en œuvre: Le « projet de valorisation du circuit de Tamadoute » présenté par l'AESVT et financé par le projet PRONALCD/GTZ, avec pour thème la forêt; ce projet consiste en la production de supports didactiques, la formation d'animateurs en ErE, la production d'un guide d'interprétation du circuit, l'organisation de sorties éducatives pour les différents publics en vue de tester les différentes productions du projets.

Le développement du second produit, ErE autour du circuit bleu de l'Assif Ait Mizane, s'inscrit dans un projet plus large visant la réhabilitation du SI BE Ait Mizane et qui s'intitule « projet de conservation et de valorisation de la biodiversité des zones humides du SIBE l'Assif Ait Mizane et au PNT » présenté par l'AAMHNM avec la collaboration de l'AESVT et cofinancé par le Programme micro-financement du Fonds pour l'Environnement Mondial (PMF /FEM) et le projet AGRN/GTZ. Les activités d'ErE sont développées autour du thème « zones humides de hautes montagnes ».

Ce projet contribuera à la préservation et à la valorisation de la biodiversité des zones humides du PNT selon une approche participative permettant à la population locale d'être plus impliquée dans les entreprises de restauration des ZH et de tirer profit des potentialités hydriques existantes. la méthodologie d'intervention consistera à travailler sur une vallée du PNT (Ait Mizane, haute vallée de Rhéraya) qui regroupe environ 16 douars. les résultats obtenus au niveau de cette vallée seront diffusés aux autres vallées du PNT et du Haut Atlas.

Les activités de ce projet s'articulent autour de quatre types de thématiques :

  • Une meilleure connaissance de la Biodiversité aquatique du SIBE Assif Ait Mizane, la réhabilitation et la valorisation des potentialités existantes, notamment le développement de la pisciculture de la truite, intégrée dans des petits projets écotouristiques villageois;
  • la lutte contre la pollution des zones humides, Démonstration par la réalisation d'un projet pilote de traitement des eaux usées et la valorisation de l'eau traitée en agriculture ainsi que la lutte contre la pollution de la rivière par des déchets solides;
  • la réhabilitation des parcours dans les zones humides du PNT, par une meilleure connaissance de la biodiversité et une évaluation de l'impact de la gestion traditionnelle des pâturages par la pratique de l'Agdal (réglementation traditionnelle d'accès aux parcours par la population locale et les éleveurs) ;
  • et enfin des actions structurantes des capacités d'intervention et de plaidoyer des acteurs locaux dans la gestion des ressources naturelles des Zones Humides du PNT (organisation des acteurs locaux et formation en matière de connaissance de la biodiversité, solution des problèmes et contraintes sur les milieux humides).

L’instauration d'un dialogue et la recherche de l'adhésion des acteurs à la sauvegarde du site sont abordées à travers le développement d'une activité ErE axée sur les Zones Humides (production de documents et de Kits pédagogiques et audiovisuels, réalisation d'un circuit pédagogique, et la formation d'animateurs et de cadres associatifs dans le domaine de la Biodiversité des Zones Humides du PNT,...).

Processus de développement d'un programme d'Education relative à l'Environnement au PNTb

Phase 1 : 1993-2002

Etablissement de programmes annuels au profit des établissements scolaires de la Wilaya de Marrakech sous forme d'exposés et d'activités de plantations dans les écoles;

Thèmes traités: « l’arbre ». « l'environnement »; « Présentation du Parc National du Toubkal ».

Evaluation mars 2002

Résultats de la mission d'évaluation menée avec l'appui du proiet Assistance à la Gestion des Ressources Naturelles IAGRNjGTZI :

  • Une faible articulation entre les actions de sensibilisation et le parc
  • (Biodiversité, infrastructures existantes, etc.).
  • Un manque de production de matériel didactique.
  • Un manque de capitalisation des expériences menées.

Recommandations de la mission:

  • la nécessité d'une formation méthodologique de base en matière d'ErE au profit des gestionnaires du parc et de leurs partenaires.
  • la production de supports didactiques centrés sur les ressources du parc;
  • la mise en fonction de l'écomusée et du centre d'information.

Phase 2 : A partir de Juillet 2002

  1. Constitution d'un Comité d'ErE du PNT (CErEjPNT)
  2. Elaboration d'un Proiet global de <Développement d'un programme d'ErE centré sur le Parc national du Toubkal. qui reflète la vision du parc dans ce domaine;
  3. Signature d'un statut de règlement intérieur régissant les relations entre les membres du comité d'ErE du PNT;
  4. Montage et acquisition de financement auprès de l'AGRNjGTZ pour deux projets: Projet
    1. Projet 1 <Réalisation d'un circuit Bleu sous le thème <zones humides de haute montagne»,
    2. Projet 2 <Réalisation d'un circuit vert sous le thème <Forêts de haute montagne»;
  5. Acquisition de financement auprès du projet GEF j Aires Protégées pour l'équipement de l'écomusée;
  6. Développement concerté d'une conception pour l'exposition de l'écomusée d'Asni.

Projet global de développement d'un programme d'ErE centré sur le Parc National du Toubkal

Objectif Global

Promotion du parc en tant qu'espace de sensibilisation et d'Education relative à l'Environnement.

Objets opérationnels

  1. Développement de ressources pédagogiques autour du Parc national du Toubkal et autres SIBEs de la région;
  2. Mise en place d'un noyau de compétences locales en matière d'ErE centré sur les aires protégées;
  3. Mise en place d'un cadre institutionnel de conceptualisation et de coordination des activités d'ErE autour des aires protégées de la région.

Résultats attendus

  • Des circuits thématiques aménagés et interprétés;
  • Un guide de l'animateur autour des aires protégées de la région disponible;
  • Des supports didactiques sur les ressources du PNT et autres SIBEs de la région produits;
  • Le centre d'information et l'écomusée fonctionnels;
  • Un réseau d'animateurs relais en ErE centré sut le PNT et autres SIBEs de la région formé et opérationnel;
  • Une structure multipartenariale de conceptualisation et de coordination des activités d'ErE autour des aires protégées existe et est fonctionnelle.

Aujourd’hui des avancées significatives sont réalisées en matière de conception et d'aménagements des circuits thématiques cités plus haut, et de la conception d'outils pédagogiques. Grâce à une stratégie claire d'autres appuis ont également versés dans le même sens, notamment à travers le projet GEF/Gestion des aires protégées pour les aspects signalétiques d'interprétation et l'habillage en cours de l’écomusée de Tamaoute.