HTML Document Expérience de l’Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre en matière d’Education Relative à l’Environnement

Date de publication 02/07/2007
Couverture géographique Maroc
Mots-clefs Education, Environnement

Par Abderrahim Ksiri / Président de l'AESVT
E-mail : aesvt@menara.ma

A. Mise en contexte : L’éducation à l’environnement pour la conservation une nécessité.

Le Maroc comme la plupart de pays en voie de développement, a connu durant les dernières années une mutation rapide, un développement économique et industriel difficilement maîtrisé, et une forte croissance démographique surtout dans le milieu rural entraînant une forte pression sur les ressources naturelles.

Ces bouleversements intenses et leurs effets néfastes sur l'environnement ont incité à partir de 1970, aux niveaux national et international, les responsables politiques à élaborer des programmes de protection. D'abord simples (sauvegarde d'espèces, ou de milieu), ces programmes ont abouti à des législations fort complexes.

Bien que adoptés par certains qui les ont jugés néanmoins fort insuffisants, ils ont été vivement combattus, car ils apparaissaient comme des freins au développement, ou encore une atteinte à des droits, privilèges ou traditions. On est passé de la protection de l'environnement à la gestion de l'environnement. L’environnement devenait l'affaire de tous; chaque individu a une action directe ou indirecte néfaste ou bénéfique sur le milieu où il vit.

C'est ainsi qu'est l'idée il y'a une dizaine d'année, de compléter les programmes de protection par des programmes d'éducation; la prise de conscience de la complexité, de la fragilité et de l'acuité des relations de l'homme avec son milieu, exige une éducation pour l'environnement. Elle devrait permettre aux individus « d'acquérir les connaissances, les valeurs, les comportements et les compétences pratiques nécessaires pour participer de façon responsable et efficace individuellement et collectivement à la résolution des problèmes de l'environnement et à la gestion de la qualité de l'environnement.

B. L’Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre (AESVT) ET l'Education Relative à l’Environnement (ErE) :

En 1994, l'AESVT a été créée et s'est développée grâce à un programme continu de formation en éducation à l'environnement, des échanges avec des partenaires nationaux et internationaux.

En adoptant une bonne répartition du travail et la responsabilisation totale des membres et des sections locales, l'AESVT a pu :
  • Appliquer un système démocratique permettant aux membres les plus actifs et qui ont un apport intéressant de prendre les responsabilités au sein de l'association;
  • Développer un réseau de 28 sections à travers le royaume;
  • Développer une expertise et des compétences et savoir-faire reconnue dans le domaine de l'ErE ;
  • Contribuer de façon importante à réunir les conditions nécessaires pour le développement de l'ErE au MAROC (le développement des ressources humaines responsables, l'instauration d'un système de coopération continu, le développement de projets d'ErE).

C. Mission de l'AESVT dans le domaine de l'ErE

Améliorer l’état de l’environnement par la promotion et le développement de l’éducation relative à l’environnement et au développement durable (EEDD).

D. Objectifs de l'AESVT dans le domaine de l'ErE

  • Développer des programmes d'ErE adaptés au contexte marocain et capable d'induire une prise de conscience, un changement de comportements pour une amélioration réelle de l'état de l'environnement au Maroc;
  • Développer d'avantage les compétences régionales et locales en éducation à l'environnement et au développement. ;
  • Améliorer la communication et la coordination entre les différents sections de l'AESVT et les acteurs nationaux et internationaux oeuvrant dans le domaine de l'ErE;
  • Diffuser l'information dans le domaine de l'éducation et de la formation relatives à l'environnement EEDD;
  • Offrir des supports aux enseignants et aux ONG en ce qui a trait à la connaissance de l'environnement et des techniques de l'éducation à l'environnement;
  • Relier l'éducation à l'environnement et éducation au développement durable.

E. L'AESVT réalise  ses objectifs dans le domaine de l'ErE par :

  • La mise en oeuvre de projets à l'échelle locale ou nationale;
  • La Gestion d'un réseau de centres d'ErE;
  • L'Animation des réseaux de clubs d'Environnement;
  • L'encadrement et l'animation de sorties éducatives;
  • Le renforcement des capacités des ONG, Enseignants,Guides,acteurs locaux..;
  • Le développement de programmes éducatifs;
  • L'organisation de rencontres nationales;
  • La production d'outils d'éducation, de sensibilisation et d'information.

F. Expérience de l'AESVT en matière d'ErE dans le cadre de certains de ses projets

1. Projet « Programme pilote d'éducation à l'environnement sur les eaux douces et les zones humides au Maroc »

  • Acteurs principaux : AESYT-ACEC, WWF, AECI, MENJ, MATEE.
  • Localité : Casa-Anfa, Casa-Ain Choc, Benslimane.
  • Objectif général : Assurer la gestion durable et la conservation des ressources en eau par l'éducation et la sensibilisation de la population.
  • Durée : Novembre 1999-0ctobre 2002.
  • Partenaires : WWF, I'ACEC appuie de l'AECI
  • Objectifs :
    • Renforcer les capacités des ONG partenaires pour une meilleur efficacité en ERE (équipe, matériel, cycle de projet, formation);
    • Élaborer et réaliser un programme pilote en ErE dans les écoles (état des lieux de l'ErE, programmes, formations, création de clubs gardiens de l'eau, classes bleues, semaines vertes, jumelages, forum, communication);
    • Produire du matériel pédagogique adapté au contexte éco-socio-culturel marocain;
    • Renforcer l'engagement des autorités marocaines pour la promotion de l'ErE(conventions, circulaires, etc.).
  • Activités :
  • Formations des animateurs coordinateurs des clubs d'environnement parmi les professeurs des établissements de Casablanca et villes voisines;
  • Création et suivis des clubs d'environnement;
  • Productions de documents.
  • Leçons tirés :
            Le WWF a contribué fortement au développement de l'AESYT grâce à :
  • aux formations internationales qu'il a assuré qui étaient pertinentes ;
  • à l'appui technique qu'il assure lors du montage des projets, et l'appui financier avec accompagnement et transfert du savoir taire;
  • la liberté et la responsabilité qu'il favorise chez son partenaire;
  • le travail dans la durée avec enchaînement de projets qui permettent un développement progressif des compétences;
  • Le fait d'exiger à ce que les outils et activités soient développés en langue locale pour toucher le public cible et pas seulement les décideurs, ...

2. Projet de « Préservation de la biodiversité de la foret de Benslimane ».

  • Acteurs principaux : AESVT, PNUD, PMF/FEM.
  • Objectif global : Protéger la biodiversité de la forêt par la promotion de la sensibilisation et le développement de l’écotourisme.
  • Durée : Décembre 2001- Novembre 2003.
  • Leçons tirés :
    • La nécessité de lier l'éducation à l'environnement à l'éducation au développement.
    • Le rôle important que peut jouer l'éducation à l'environnement dans le développement écotouristiques.

3. Projet « Contribution à la préservation de l'environnement au Maroc par le biais du renforcement de 10 centres d'éducation à l'environnement de l'AESVT »

  • Acteurs principaux : AESVT, PNUD, PMF /FEM.
  • Objectif global : Conservation et valorisation des ressources environnementales par le renforcement des centres.
  • Durée : Avril 2006 - Mars 2008.
Le projet sera mis en place au niveau de 10 régions du Maroc (Casablanca; Tanger, Safi, Marrakech, Béni Mellal, Nador, Benslimane, Demnate, Tetouan et Mohammedia), situées à proximité de 25 Sites d'Intérêt Biologique et Ecologique.

Ces centres auront pour mission de mener des actions de sensibilisation, d'éducation à l’environnement, de formation et de plaidoyer autour des 4 thématiques suivantes : biodiversité, changements climatiques, gestion durable des sols et polluants organiques persistants.
  • développer le plaidoyer en faveur de l'environnement;
  • relier l'action locale à l'action nationale et internationale par un système d’échange et de coordination;
  • Production et diffusion du matériel éducatif adéquat;
  • Mobiliser et optimiser au niveau local, régional et national les ressources humaines, matérielles et financières pour renforcer les programmes et les actions en ErE.

4.  Projet « préservation de la biodiversité régionale par l'ErE ».

  • Acteurs principaux : SPANA, AESVT.
  • Objectif global : préservation de la biodiversité dans 9 régions du Maroc, par le renforcement de capacités des enseignants
  • Durée : Mai 2002- 2004.
  • Activités :
    • Création et suivis de clubs d'environnement;
    • Formation de 25 enseignants par région, production d'outils éco pédagogiques, création d'un centre ErE SPANA.

5. Projet « Utilisation durable des ressources naturelles du site Ramsar Merja Zerga »

Les 8 Phases du projet :
  1. Valorisation de sites Ramsar et analyse des problèmes et solutions;
  2. Renforcement des capacités des acteurs locaux;
  3. Organisation des acteurs locaux dans une structure fonctionnelle d'éducation et de développement;
  4. Création de clubs d'environnement scolaires;
  5. Réalisation d'un programme d'IEC pour les écoles de la Merja ;
  6. Animation en IEC pour des groupes Scolaire de différentes Régions du Maroc;
  7. Production de 4 outils et éco pédagogiques ;
  8. Médiatisation et partenariat.
Leçons tirés :

Au départ les différentes initiatives et projets ont échoué dans un site où les enjeux économiques et politiques sont grands, la population analphabète est manipulée ; il a fallu développer une stratégie de communication et de sensibilisation qui a permis de d'analyser et d'identifier et de convaincre les acteurs locaux nécessaires au processus, de former les conseillers locaux, les responsables d'ONG et enseignants pour aboutir à la création d'une ONG locale qui a été accompagnée pour agir localement ; elle poursuit ses actions en faveur de la préservation d'un site Ramsar très important.

6. Projet « Programme ErE dans le Parc National du Souss Massa » (PNSM)

Le projet a consisté en l'appui, l'encadrement et le renforcement des capacités des associations de la région partenaires du PNSM pour la production d'un manuel de l'ErE dans les aires protégées. Ce document vient répondre à un besoin important compte tenu de l'effort développé par le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification et ses partenaires pour le développement de la mission ErE des aires protégées en particulier les parcs nationaux.

G. Conclusions

Pour que I’ErE contribue d'avantage à la préservation et à la conservation de nos aires protégées, on doit œuvrer pour :
  • La reconnaissance nationale de l'ErE comme prioritaire pour l'amélioration de l'environnement;
  • Élaborer et concrétiser des orientations politiques et propositions techniques visant le développement de l'ErE au Maroc (stratégie nationale);
  • Intégrer la composante ErE en toute action ou projet de restauration, préservation ou conservation;
  • Les actions et productions d'ErE doivent être adaptées à chaque SIBE et à chaque population;
  • Des programmes d'ErE nationaux doivent être développés pour des écosystèmes semblables;
  • Les centres d'ErE au niveau des SIBE et des villes doivent fonctionner en réseaux pour garantir une efficacité et pour avoir l'impact voulu dans le temps et l'espace;
  • Créer une structure de coordination multisectorielle nationale et régionale pour renforcer les liens entre les acteurs en ErE, optimiser leurs actions pour développer les programmes transversaux nationaux et les médiatiser;
  • Lier l'ErE à l'éducation au développement durable;
  • La formation initiale et continue des intervenants et des formations de formateurs;
  • Développer le plaidoyer en faveur de l'environnement;
  • Relier l'action locale à l'action nationale et internationale par un système d'échange et de coordination;
  • Production et diffusion du matériel éducatif adéquat;
  • Mobiliser et optimiser au niveau local, régional et national les ressources humaines, Matérielles et financières pour renforcer les programmes et les actions en ErE.