HTML Document Le Programme d'Action National de Lutte Contre la Désertification

L’option retenue par le PAN–LCD est de privilégier les mesures susceptibles de compléter les programmes sectoriels existants, de catalyser leur mise en œuvre et de promouvoir une véritable dynamique de développement rural et lutte contre la pauvreté basée sur l’intégration, la territorialisation, le partenariat et l’approche participative permettant l'atténuation des effets de la sécheresse et la protection des ressources naturelles.

Date de publication 15/11/2006
Couverture géographique Maroc
Mots-clefs programme, désertification, Plan d'action

Le programme d’action national de lutte contre la désertification (PAN-LCD), constitue l'aboutissement d'un long cheminement qui a été accompagné par l'ensemble des acteurs intéressés. Les idées de concertation et de participation ont été concrètement mises en application à travers des réunions sous forme d'ateliers, de séminaires ou de tournées de terrain.

Les consultations initiées avec les populations concernées ont aussi permis d’identifier leur perception du fléau de dégradation, leurs attentes ainsi que les actions prioritaires.

Sur le plan conceptuel, le PAN est à la fois un cadre d'orientations générales et de programmation des actions sans être le seul cadre de planification. Il s'inscrit dans un cadre national plus vaste, qui intègre l’ensemble des activités et des initiatives liées au développement durable. Ces différents cadres se recoupent et entretiennent entre eux des relations qu'il s'agit de mettre en cohérence et d'harmoniser pour atteindre la synergie et la complémentarité recherchées et nécessaires à la mise en place des conditions favorables au développement durable du pays.
 
Le PAN –LCD est conçu dans la perspective de promouvoir une solide articulation et une synergie entre les programmes sectoriels à travers des actions impulsées en  amont ou en aval dans les domaines suivants:
  1. Appui et accompagnement du processus de LCD
  2. Appui aux initiatives génératrices des revenus
  3. Actions de LCD et d’atténuation des effets de la sécheresse
  4. Renforcement des connaissances et des systèmes d’observations

Le premier groupe d’actions vise essentiellement  le renforcement de  l’environnement politique, législatif et institutionnel ainsi que  des capacités des acteurs.

Le deuxième groupe d’actions a trait à l’expérimentation de nouveaux modèles de développement participatif  et le développement de micro crédit pour le financement de l’investissement local.

Le troisième groupe d’actions comprend, entre autres, le développement intégré de zones forestières et péri forestières pilotes,  la création des forêts villageoises et des rideaux  de brise- vents ainsi que la promotion de la collecte des eaux pluviales et des énergies renouvelables.

Enfin, le quatrième groupe d’actions est orienté vers l’inventaire des ressources naturelles, le renforcement du réseau de surveillance écologique, la mise en place d’un observatoire de la sécheresse et le suivi - évaluation d’impacts   des programmes.