News La DREFLCD célèbre la journée mondiale des zones humides

La Direction régionale des eaux et forêts et de la lutte contre la désertification du Nord-Ouest (DREFLCD) a célébré, mardi, la journée mondiale des zones humides à Sidi Boughaba, sous le thème « les zones humides pour la préservation des catastrophes naturels ».

Lien relatif http://mapecology.ma/
Source MAP/ECOLOGY-AGENCE MAROCAINE DE PRESSE
Date de publication 06/02/2017
Couverture géographique Maroc,
Mots-clefs Convention de Ramsar, zones humides, Sidi Boughaba, stratégie.

Cette célébration, organisée en partenariat avec l’Alliance Marocaine pour le Climat et le Développement Durable (AMCDD) et la Société Protectrice des Animaux et de la Nature (SPANA), a pour but de commémorer la signature de la convention de Ramsar (engagement international pour la préservation et l’utilisation rationnelles des zones humides), a indiqué la DREFLCD dans un communiqué, soulignant que cette thématique met l’accent sur le rôle vital des zones humides pour l’avenir de l’humanité et en particulier leur pertinence pour faire face aux phénomènes extrêmes.

A l’instar de la communauté internationale, les objectifs de cette journée, à laquelle ont pris part les différentes représentations de la société civile, fédérées autour de l’AMCDD, et des enseignants chercheurs, est de communiquer sur la stratégie et le plan d’action des zones humides 2015-2024 et de fédérer l’ensemble des parties prenantes autour d’objectifs communs pour la conservation et la valorisation des services éco systémiques rendus par les zones humides, ajoute la même source.

Ainsi, une étude pour l’élaboration de plans d’aménagement et de gestion intégrée a été récemment lancée par la DREFLCD du Nord-Ouest, au niveau de la zone humide de Sidi Boughaba, qui est classé site Ramsar depuis 1980, constituant l’une des plus importantes zones humides marocaines en tant que site d’escale et d’hivernage de plusieurs milliers d’oiseaux, notamment les oiseaux d’eau, son intérêt ornithologique et la beauté de ses paysages en font un site très attrayant pour les touristes qui s’intéressent à l’observation des oiseaux, fait savoir la même source.

L’objectif de cette étude est de formuler des principes d’orientation et des stratégies d’intervention efficaces, cohérentes et durables permettant l’adoption de normes spécifiques pour la sauvegarde, la gestion et l’aménagement de ce site qui recèle des valeurs écologiques, biologiques, socioculturelles et éco touristiques remarquables.

L’étude en question devrait déboucher sur un diagnostic permettant de rendre disponibles des connaissances utiles à la gestion durable de cet écosystème, notamment les contraintes et les potentialités naturelles de ce site, et l’élaboration de la stratégie de sa conservation.

La DREFNO adopte une méthodologie progressive et pragmatique s’appuyant sur la stratégie du Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification (HCEFLCD) en matière de conservation des zones humides, dans une vision éco systémique pour gérer globalement ces zones et sauvegarder leur biodiversité, d’autant plus que le rôle de ces écosystèmes en tant qu’indicateur lié au climat est de plus en plus confirmé et intégré dans les stratégies internationales d’observation et de suivi des changements climatiques.

A travers cette manifestation, la DREFLCD NO illustre son engagement dans la sensibilisation du grand public aux valeurs et aux avantages des zones humides en général, en vue de faire connaitre les biens et services que peuvent offrir ces écosystèmes naturels et de la nécessité de les préserver.