News Le parcours muséographique inauguré à Rabat

Le parcours muséographique de la faune préhistorique et subactuelle du Jardin zoologique national de Rabat (JZR), visant à mettre en valeur le patrimoine paléontologique du Maroc, a été inauguré mardi à Rabat.

Lien relatif http://www.lematin.ma
Source MAP-LE MATIN
Date de publication 27/10/2016
Couverture géographique Maroc,
Mots-clefs Parcours muséographique, faune préhistorique, Jardin zoologique national,,

Ce parcours muséographique, qui s'étale sur une superficie de 330 m2, est dédié à la mise en valeur du patrimoine paléontologique du Royaume et de l'histoire de l'occupation animale sur le territoire marocain, depuis la fin du tertiaire et tout au long du quaternaire et à la sensibilisation du grand public quant à l'importance du patrimoine animalier marocain et à la fragilité des écosystèmes qui abritent la faune sauvage.

S'exprimant à cette occasion, le Haut-commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification, Abdeladim El-Hafi, a souligné que «l'idée de créer cet édifice pour le Jardin zoologique nationale a pour ambition de valoriser et faire connaître la richesse et la diversité biologique dont jouit le Royaume à travers les ères géologiques et de sensibiliser à l'importance de cette biodiversité marocaine qui lui confère la deuxième place à l'échelle de la Méditerranée».

Il a, de même, relevé le besoin pressant de protéger cette biodiversité pour les générations à venir, expliquant que les écosystèmes sont extrêmement fragiles en raison de plusieurs facteurs tels que le comportement des êtres humains. Il est donc impératif d'éduquer davantage les populations afin qu'ils changent leurs comportements néfastes et préserver l'équilibre écologique, a-t-il dit.

De son côté, le directeur général d'Al Aïn Zoo aux Emirates Arabes Unis, Ghanim Mubarak Al Hajeri, a affirmé que le JZR qui constitue un héritage historique pour le Maroc a connu un développement significatif en terme de faune et de biodiversité, saluant les efforts consentis par le personnel œuvrant dans cet espace environnemental.

Parallèlement à cette inauguration officielle, le Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) a organisé une rencontre scientifique sous le thème «La gestion durable de la faune sauvage face aux changements climatiques : Rôles du jardin zoologique national dans la conservation et la réhabilitation des espèces», avec la participation de plusieurs spécialistes et experts pour discuter de la stratégie national pour la protection de l'environnement à la lumière des défis des changements climatiques et du rôle du Zoo dans la préservation de la faune.

Au programme de cette manifestation, à laquelle ont pris part notamment les membres du comité de pilotage de la 22ème Conférence des Parties (COP22) sur les changements climatiques, prévue en novembre prochain à Marrakech, figurent également des présentations autour du rôle des musées et des jardins zoologiques dans la conservation de la faune sauvage et la sensibilisation public, les différentes étapes géologiques du déclin géologique de la biodiversité et les différentes phases de disparition des animaux.

Les mammifères préhistoriques, l'évolution des organismes et principales crises biologiques à travers les temps géologiques et les grandes crises d'extinction de la biodiversité, sont autant de thèmes phares traités lors de cette rencontre.

 

Veuillez noter que cette information a expiré.