News L'OMS fait état de progrès dans la mise en oeuvre de la stratégie sur la médecine traditionnelle en Afrique

Addis-Abeba, 01/08/10- Les pays africains ont réalisé des progrès dans la mise en oeuvre de la Stratégie régionale sur la médecine traditionnelle, a annoncé l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) à l'occasion de la journée africaine de la Médecine traditionnelle célébrée ce mardi sous le thème: "Décennie de la Médecine traditionnelle africaine: Progrès réalisés jusqu'à présent".

Source Map
Date de publication 07/09/2010
Couverture géographique Afrique
Mots-clefs Médecine traditionnelle, Stratégie, Afrique

"Au moment où la Décennie tire à sa fin, il est réconfortant de noter que les pays africains ont fait des progrès dans la mise en oeuvre de la Stratégie régionale sur la médecine traditionnelle. Plus de la moitié des pays africains ont élaboré des politiques et des cadres réglementaires nationaux visant à garantir l'efficacité, l'innocuité et la qualité des médicaments issus de la médecine traditionnelle, et ont mis en oeuvre des programmes nationaux pour institutionnaliser la médecine traditionnelle", indique un message du Directeur régional de OMS pour l'Afrique, Luis Gomes Sambo.

La recherche a été intensifiée en vue de produire des preuves scientifiques, fait remarquer le message, ajoutant que dans la recherche sur la médecine traditionnelle, l'accent est mis sur les plantes médicinales, en particulier celles qui sont utilisées pour le traitement du paludisme, des infections opportunistes contractées par les personnes vivant avec le VIH/sida, du diabète, de l'hypertension et de la drépanocytose.

De même, certains pays africains ont mis au point des pharmacopées pour les plantes médicinales afin d'organiser l'information scientifique sur les plantes médicinales utiles jugées efficaces dans la prise en charge de certaines maladies.

Par ailleurs, un certain nombre de pays intègrent la médecine traditionnelle dans les programmes de formation aux sciences de la santé.

Toutefois, pour garantir la poursuite des progrès, il reste encore beaucoup à faire, en termes de renforcement des capacités de recherche et des capacités institutionnelles, et d'intégration des meilleures pratiques, note l'OMS, soulignant que la règlementation doit être mieux appliquée pour améliorer l'innocuité, la qualité et l'efficacité des médicaments issus de la médecine traditionnelle et des pratiques en la matière.

La recherche-développement sur la médecine traditionnelle dans la région africaine doit bénéficier d'une plus grande promotion et d'un plus grand appui, recommande l'OMS.

Et d'ajouter que l'accent doit être mis sur l'exploitation plus poussée des ressources riches et variées en plantes médicinales dont dispose l'Afrique, qui peut contribuer à la découverte et à la mise au point de nouveaux médicaments.

La journée africaine de la médecine traditionnelle constitue un repère dans la médecine traditionnelle en Afrique.

Cet événement annuel coïncide avec la commémoration du dixième anniversaire de l'adoption à Ouagadougou de la Stratégie régionale pour la promotion du rôle de la médecine traditionnelle dans les systèmes de santé.