News Lutte contre la cératite ravageuse des fruits.

L’Office National de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires (ONSSA) a lancé le Projet Clean Fruit pour la suppression (et non l’éradication, comme il est précisé dans la présentation de ce projet par l'ONSSA) de la cératite en intégrant la technique des insectes mâles stériles (TIS) comme composante principale. Une requête a été soumise par le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime à l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) en Juin 2003 afin d'obtenir un appui pour tester l’intégration de la TIS dans la lutte contre la mouche méditerranéenne, autre nom de cet insecte ravageur des fruits et légumes.

Lien relatif http://www.lematin.ma/journal/2015/
Source Samir Benmalek, LE MATIN
Date de publication 27/04/2015
Mots-clefs ONSSA, Fruit, Cératite, Insectes ravageurs, Insectes mâles stériles,

Selon le plan de communication de l'ONSSA, la requête a été approuvée en Décembre 2004 et le projet a été initié en Novembre 2006. Les dommages causés par la cératite sont des piqûres de pontes et des galeries dans les fruits engendrées respectivement par des femelles et des larves. En outre, ces galeries et ces piqûres constituent une voie de pénétration des champignons et des bactéries qui sont responsables de la décomposition et la chute prématurée des fruits. Au Maroc, une enquête nationale sur les pertes économiques causées par la cératite, qui a été lancée en coopération avec l’AIEA, a estimé ces pertes annuelles à 53 millions de DH, dont 91,47% dus au coût de la lutte chimique, selon le site spécialisé oocities.org.

Dans le cadre du programme de lutte intégrée contre la cératite par les TIS, des membres de l'ONSSA se sont rendus au siège de l’AIEA, à Vienne (Autriche), les 16 et 17 Avril 2015, en vue de finaliser le projet d’appui de l’Agence à ce programme. Selon un communiqué de l'ONSSA, ce projet prévoit la création, à Agadir, d’une unité de production de mâles stériles de cette mouche. La technique de l’insecte stérile est une technique de lutte biologique qui permet la diminution des insectes ravageurs par le lâcher de mâles stériles.

Ce concept qui a démontré son efficacité dans plusieurs pays (Brésil, Espagne, Afrique du Sud, etc.) est une méthode de lutte qui permet de réduire les pertes de production, diminue les traitements à base de produits chimiques et contribue à la sauvegarde de l’environnement. Ce programme est d'autant plus important que les pays importateurs des produits agricoles marocains, européens et russe, imposent des restrictions très sévères.

L'unité d'Agadir de production de mâles stériles nécessitera la mobilisation d’environ 50 millions de DH, répartis entre l’ONSSA, l’Office Régional de la Mise en valeur Agricole de Souss-Massa Darâa et Maroc Citrus, conformément à la convention tripartite signée entre les trois structures. Le démarrage de cette unité est prévu à la fin de l’année 2016.

Veuillez noter que cette information a expiré.