News Parlementaires, journalistes et ONG conviennent de travailler ensemble pour la dépollution de la Méditerranée

Plus de 120 membres des Parlements, journalistes et ONG de 22 pays méditerranéens se sont réunis à Athènes, Grèce, les 22 et 23 octobre 2012 et se sont engagés à accélérer leurs efforts pour une Méditerranée dépolluée d'ici à 2020.  L'atelier de deux jours a été organisé dans le cadre d'Horizon 2020 Renforcement des Capacités/ Programme Méditerranéen pour l'Environnement et a constitué la première réunion internationale des parlementaires méditerranéens après les événements du printemps arabe.

Lien relatif http://www.h2020.net/fr/news-and-events/news/108-parliamentarians-journalists-and-ngos-agree-to-work-hand-in-hand-towards-the-depollution-of-the-mediterranean.html
Source Initiative H2020
Date de publication 17/12/2012
Couverture géographique Méditerrannée,
Mots-clefs Méditerannée, Dépollution, Parlementaires, Renforcement des Capacités,

A l'ouverture de l'atelier intitulé « Comment les membres des parlements pourraient mieux contribuer à la dépollution effective de la Méditerranée » le Professeur Stefan Schennach, Président de la commission Energie et Environnement de l'Assemblée Parlementaire de l'Union pour la Méditerranée (AP-UpM)  qui a reconnu le rôle important d'Horizon 2020 en matière d'intégration qui rassemble plusieurs projets et initiatives actuellement en cours dans la région.  M. Schennach a mis en relief le rôle potentiel  des politiques et des technologies pro-environnementales dans le traitement des problèmes du chômage et de la faible productivité qui prédominent dans la région.

La coordinatrice du Plan d'Action Méditerranéen/ PNUE, Mme Maria Luisa Silva Mejias, a pris la parole et a mis l'accent sur le fait que « Dans le contexte actuel de crise politique et économique dans toute la Méditerranée, le leadership des membres du Parlement est essentiel pour qu'on puisse réaliser nos objectifs. La différence principale entre le ralentissement économique actuel et ceux du passé est que le premier arrive au cours d'une période de fragilité accrue de  de nos ressources naturelles. Les Parlementaires joueront un rôle principal en assurant que les stratégies de développement qui nous élèveront de la situation courante ne sont pas aux dépens de nos ressources déjà appauvries ».

Le chef d'équipe d'Horizon 2020, le Professeur Michael Scoullos, a souligné le rôle essentiel des députés en encourageant les gouvernements à coordonner leurs stratégies nationales avec les priorités régionales convenues relatives aux questions environnementales. De plus, il a exhorté tous les participants à promouvoir la Stratégie pour l'Eau en Méditerranée de même que la Stratégie méditerranéenne sur l'Education en vue du Développement durable. Le Professeur Scoullos a invité tous les pays méditerranéens à adhérer à la Convention d'Aarhus sur l'accès à des informations environnementales et la participation publique.

Le deuxième jour (mardi 22 octobre 2012), le Comité Permanent Spécial sur la Protection Environnementale du Parlement hellénique  a accueilli les participants au Parlement hellénique.Ont pris la parole le Ministre adjoint des Affaires Extérieures, M. Kourkoulas, la Secrétaire générale du Ministère hellénique de l'Energie de l'Environnement et des Changements climatiques, Mme Evangelidou, les Chefs des délégations grecques à l'AP de l'UpM et à l'Assemblée Parlementaire pour la Méditerranée, M. Gerontopoulos et M. Orfanos, respectivement, la Présidente du Comité Spécial Permanent sur la Protection Environnementale, Mme Avgerinopoulou et d' autres députés.

Dans un mode vraiment participatif, plus de 70 participants des 22 pays participants ont pris la parole pour présenter leurs efforts nationaux concernant les priorités d'Horizon 2020, exprimer leurs opinions et participer activement au dialogue. Durant toute la réunion, les participants ont exprimé le besoin pour une formation accrue dans le cadre d'Horizon 2020 afin qu'ils soient formés davantage pour agir plus efficacement vis-à-vis de la protection de l'environnement méditerranéen. Une discussion fructueuse, culminant parfois un débat intense, a assuré que les participants restaient concentrés sur les meilleurs moyens en faveur de la protection environnementale et de la coordination de leurs efforts pour la Méditerranée.

A la fin des deux jours de l'atelier, les participants ont amélioré leur compréhension sur les principaux défis à relever dans la Méditerranée ainsi que sur les cadres, les initiatives régionales et les opportunités de coopération régionales, tel que l'Horizon 2020, MedPartnership et SWIM. D'autre part, dans un effort pour répondre au besoin de mener une politique basée sur les informations scientifiques valables, les participants ont eu connaissance des ressources disponibles ainsi que la façon qui peuvent être utilisées tout au long du processus d'élaboration et de mise en œuvre de politiques. En outre,  ils ont été informés des plateformes régionales destinées à favoriser le dialogue parmi les Parlementaires comme le COMPSUD (Cercle des Parlementaires Méditerranéens pour le Développement Durable), qui a aussi tenu sa 9ème Réunion l'après-midi du 23 octobre à l'Université d'Athènes. Les députés qui ont participé à la Réunion du COMPSUD ont élu Mme Dionusia – Theodora Avgerinopoulou, Présidente du Comité Spécial Permanent sur la Protection de l'Environnement du Parlement hellénique, comme nouvelle Présidente du COMPSUD, M. Antonio Ramos Pretto, Président du Comité sur l'Environnement au Parlement portugais et M. Mohammed Ameur, député marocain et ancien  Ministre, comme nouveaux Vice-présidents du COMPSUD.

Parmi les pays participants figuraient : l'Albanie, l'Algérie, la Bosnie Herzégovine, la Croatie, la Chypre, l'Egypte, la France, la Grèce, la Jordanie, Israël, l'Italie, le Liban, la Malte, le Monténégro, le Maroc, le territoire palestinien occupé, le Portugal, la Slovénie, l'Espagne, la Syrie, la Tunisie et la Turquie.

Veuillez noter que cette information a expiré.