News Pour la valorisation et la conservation de la biodiversité : Planification stratégique des projets associatifs.

Dans le cadre du Programme des Petites Initiatives des Organisations de la Société Civile d’Afrique du Nord (PPI-OSCAN) initié au Maroc en 2015 par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) en partenariat avec le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD), la ville de Rabat a abrité, du 20 au 23 avril 2017, une session de formation sous le thème « la Planification Stratégique des projets associatifs pour la valorisation et la conservation de la biodiversité ». 

Lien relatif http://www.lopinion.ma/
Source Mohammed Drihem / L'opinion
Date de publication 27/04/2017
Mots-clefs Formation, ONG, Planification, Biodiversité

Cette session de formation a été organisée par l’UICN au profit d’une vingtaine d’acteurs associatifs représentant 10 associations marocaines bénéficiaires du soutien de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, venant de différentes régions du Maroc. Initiée en partenariat avec le HCEFLCD, cette formation en Planification Stratégique des organisations de la société civile a mis l’accent sur les principaux enjeux et problématiques environnementaux au Maroc ainsi que sur les démarches et outils du diagnostic territorial intégrant ces enjeux environnementaux.

Aussi, les participants à cette formation ont été initiés aux démarches et outils de la planification stratégique intégrant les enjeux environnementaux ainsi qu’aux démarches de suivi et d’évaluation de l’intégration de la dimension de l’environnement dans la planification stratégique, et ce, à travers des exposés et des travaux en ateliers pour études de cas organisés à leur intention.

Le PPI-OSCAN est une initiative modèle pour le travail associatif œuvrant dans le domaine de l’environnement dont l’approche poursuivie permet d’accompagner les associations dans le processus de mise en oeuvre de leurs projets à travers une série de formations thématiques ciblées depuis la genèse de l’idée de projet à l’évaluation finale de son impact sur le terrain.

La diversité des projets est traduite par un échantillon des grands écosystèmes du Maroc, allant de la contribution à la conservation des écosystèmes forestiers comme ceux des SIBE de Zerhoune (My Driss Zerhoune) et de Perdicaris (Tanger), la valorisation de la biodiversité des parcs nationaux de Khenifiss (Tarfaya) et du Haut Atlas Oriental (Midelt), la conservation de la biodiversité aquatique et piscicole à travers la pêche écologique dans le lac d’Agamgam (Ifrane) et l’oued Guigou de Timahdite, la conservation de la biodiversité des Oasis (SIBE de Skoura) et celui d’Ifrane de l’Anti Atlas ainsi que la formation des jeunes sur l’écotourisme et l’éducation à l’environnement pour la valorisation des SIBE de la région de Béni Mellal.

Cette formation a connu la participation de M. Maher Mahjoub, coordonnateur du programme pour l’Afrique du Nord de l’UICN, qui a bien voulu nous accorder cette déclaration en précisant de prime abord que la formation d’aujourd’hui qui se déroule du 20 au 23 avril à Rabat concerne les dix associations marocaines bénéficiaires du programme PPI-OSCAN qui s’inscrit dans le cadre d’une série de formations réalisées et qui ont été entamées depuis 2015 pour appuyer le travail des associations afin qu’elles soient des acteurs efficaces et fiables et leur permettre de jouer pleinement leur rôle en tant qu’acteurs avec une grande valeur ajoutée pour tous les projets et initiatives visant la conservation de la nature au Maroc.

La formation en planification stratégique va initier aux participants le « comment asseoir» une stratégie pour leur structure avec une vision et des objectifs clairs pour qu’ils comprennent mieux quel apport ils peuvent apporter à la société et quelle valeur ajoutée ils peuvent générer pour contribuer à solutionner les problématiques environnementales et pour qu’ils puissent agir efficacement au niveau de leurs localités respectives et de leurs régions.Le renforcement des capacités s’est traduit par l’organisation de formations en matière de gestion administrative et financière, de suivi et d’évaluation, de management associatif, d’audit, suivi de cette formation sur la planification stratégique et qu’ils prévoient une autre formation sur la communication et comment bien communiquer les acquis et les réalisations que font les acteurs de la société civile au Maroc.

Concernant la prochaine étape de ce programme audacieux à prendre comme modèle à suivre en matière d’encadrement et de suivi des projets au Maroc, M. Maher Mahjoub nous a annoncé que la prochaine étape de ce programme modèle bien réussi au Maroc sera marquée au début du mois de Mai prochain par l’organisation d’une réunion régionale qui se tiendra à Tunis en Tunisie du 09 au 11 mai 2017 et à laquelle toutes les associations bénéficiaires du Programme PPI-OSCAN vont participer et qui constituera une occasion assez favorable pour que ces associations se mettent en contact entre elles et échanger un peu sur leurs acquis et leurs réalisations et notamment sur les types de contraintes et de problématiques auxquelles le tissu associatif nord-africain fait face et voir comment elles peuvent les surmonter, surtout que des projets portent sur des thématiques similaires comme par exemple celui de l’écotourisme aux alentours des zones protégées, l’apiculture et la conservation de l’abeille saharienne et des projets d’éducation environnementale. On va donc essayer de les mettre ensemble dans l’espoir qu’ils puissent développer de nouvelles initiatives.A noter enfin que la session de formation a été lancée en présence du Directeur du Centre Méditerranéen de l’UICN, M. Antonio Troya, du Coordonnateur régional du Programme d’Afrique du Nord, Maher Mahjoub, et de l’Assistante du Programme Irène Morell ainsi que le représentant du HCEFLCD et Coordonnateur du PPI-OSCAN Maroc.

Veuillez noter que cette information a expiré.