News WestMed : Le Maroc désigné co-président du Comité Directeur pour 2019

Le Maroc a succédé à l’Algérie pour assurer conjointement avec la France, la co-présidence du Comité Directeur pour l’année 2019 de la conférence ministérielle sur l’initiative pour le développement durable de l’économie bleue en Méditerranée occidentale WestMed ».

Lors de cette réunion ministérielle, le Maroc qui est représenté par une forte délégation conduite par le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Aziz Akhannouch, a été désigné officiellement pour prendre le relais et assurer avec la France à compter du 1er janvier 2019, la coprésidence de ce Comité Directeur de l’initiative « WestMed », assumée actuellement par la France et l’Algérie.

Lien relatif http://www.infomediaire.net
Source InfoMédiaire
Date de publication 06/12/2018
Couverture géographique Alger, Algerie
Mots-clefs Initiative WestMed, Coprésidence, Maroc, France, Politique maritime intégrée

Réuni quatre fois en 2018 à Bruxelles, Marseille et Alger, le Comité directeur, qui est l’organisme décisionnelle, assure la coordination opérationnelle et suit l’exécution du cadre d’action comme il priorise les actions et propose, caractérise et approuve des projets pour la mise en oeuvre de l’initiative.

Lors de cette conférence ministérielle, Akhannouch a insisté sur l’importance d’agir afin d’assurer une gestion efficace des risques marins et une gestion intégrée des zones côtières qui se trouvent de plus en plus confrontées à la vulnérabilité des écosystèmes marins.

Il a dans ce sens appelé à prendre des mesures concrètes pour préserver les ressources biologiques et l’écosystème marin de la Méditerranée.

En tant que partie prenante de l’initiative WestMed, le Maroc a mené une série d’actions en concertation avec les parties prenantes en vue de définir un ensemble de projets s’inscrivant dans le cadre de l’économie bleue en Méditerranée occidentale.

Ces projets portent sur la mise en œuvre de l’initiative de la ceinture bleue lancée lors de la COP 22 tenue à Marrakech en novembre 2016 et qui concerne la création de systèmes intégrés d’observation côtière et le développement de la pêche et de l’aquaculture durables et des communautés côtières.

Ils concernent aussi le renforcement des capacités en aquaculture dans le cadre d’une politique maritime intégrée à travers le développement des compétences, du savoir-faire et du cadre réglementaire des entités faisant la promotion de ce domaine, ainsi que la prévention de la pollution marine générée par les navires et activités de pêche maritime et la protection et préservation de l’environnement portuaire et des zones adjacentes contre toute éventuelle pollution générée par l’activité des navires.

Ces projets portent aussi sur la promotion de l’écotourisme et tourisme de croisière en stimulant le développement de ces deux activités dans le cadre d’une croissance bleue intelligente, durable et inclusive et la création d’un cluster maritime en vue de promouvoir et de valoriser des activités maritimes avec l’implication des entités en charge des affaires maritimes.

La gestion des déchets marins figure également parmi les projets proposés par le royaume pour maintenir la biodiversité et préserver les écosystèmes naturels dans les aires marines protégées en Méditerranée en appliquant une approche harmonisée contre la pollution marine. Ce projet soutenu par le Programme Interreg MED de l’UE avec 5 millions d’euros s’inscrit dans le cadre de la catégorie « Biodiversité, conservation et restauration de l’habitat marin » de l’initiative West-Med.

En 2012, l’Union européenne avait mis en place un mécanisme pour l’instauration d’une Politique Maritime Intégrée pour la Méditerranée (IMP-MED) pour encourager 9 Etats du Sud de la Méditerranée à s’engager dans le développement d’approches intégrées des affaires maritimes et à obtenir une assistance technique pour sa concrétisation. La diversité des activités de ce mécanisme et son envergure géographique l’ont amené à créer des initiatives plus ciblées en thématique et en couverture géographique, notamment WestMED qui est une initiative pour le développement durable de l’économie bleue dans la région de la mer Méditerranée occidentale.

Elle regroupe, outre le Maroc, l’Algérie, l’Espagne, la France, l’Italie, la Libye, Malte, la Mauritanie, le Portugal et la Tunisie autour de trois grands objectifs communs à savoir un espace maritime plus sûr et plus sécurisé, une économie bleue intelligente et résiliente à l’horizon 2022 et une meilleure gouvernance de la mer.

Cette conférence, couronnée par l’ adoption d’une déclaration avec sa feuille de route concrète sur le développement de pôles d’activité maritimes, la conservation de la biodiversité et de l’habitat marin, la consommation et production durables, le développement de la pêche et aquaculture durables et des communautés côtières, le développement et mobilité des compétences, la sécurité maritime et lutte contre la pollution marine,

Le Maroc est représenté à cette manifestation par une délégation comprenant également l’ambassadeur du Roi à Alger, Lahcene Abdelkhalek, et de représentants du Département de la Pêche Maritime et du Conseil de la région de l’Oriental.

Veuillez noter que cette information a expiré.