News WWF Maroc procède au lancement du Fonds du bassin du Sebou

La section Maroc de «World Wildlife Fund» (WWF, Fonds mondial pour la nature) organise, ce mardi, la cérémonie de lancement officiel du Fonds de l’eau du Sebou dans la localité de Dayet Âoua, dans la province d’Ifrane. Cet événement sera marqué par la signature de conventions entre le Fonds de l’eau du Sebou et les Associations de la société civile bénéficiaires des premières petites subventions. Et ce en présence des partenaires nationaux et internationaux du projet, de représentants du département de l’Eau, de la direction provinciale de l’agriculture, de l’Agence du bassin du Sebou, du Haut-Commissariat aux eaux et forêts, de la province d’Ifrane, de la Fondation Mava (Wetlands International), de l’Union internationale pour la conservation de la nature, de WWF International et de la Tour du Valat (institut de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes).

Concerned URL https://lematin.ma/journal/2019/wwf-maroc-proce-lancement-aujourdhui-fonds-bassin-sebou/326168.html
Source Le Matin
Release date 12/11/2019
Geographical coverage Morocco
Keywords WWF, Fonds de l'eau, Sebou, Dayet

Le Fonds de l’eau du Sebou est le premier en son genre en Afrique du Nord, en Méditerranée et dans la zone Moyen-Orient et Afrique du Nord. Il consiste en un mécanisme de financement durable qui permet la conservation et la restauration des ressources hydriques, de la biodiversité et des activités socioéconomiques et culturelles qui en dépendent. Il est basé sur une approche de valorisation des services écosystémiques fournis par les bassins versants et s’appuie sur un principe de solidarité entre les fournisseurs des ressources en amont et les utilisateurs en aval. 
Le bassin du Sebou, où le projet est déployé, fournit 30% des ressources en eaux de surface et 20% des ressources en eaux souterraines du pays. Six lacs prioritaires du Moyen Atlas, dont les ressources en eau sont fortement menacées, ont été identifiés pour la mise en place de la phase pilote du projet. Il s’agit de Dayet Âoua, Hachlaf, Ifrah, Aguelmam Afennourir, AguelmamTifounassine et Aguelmam Sidi Ali. 
Le Fonds de l’eau du Sebou œuvre pour la création du premier Fonds de l’eau en Afrique du Nord et dans le monde arabe et a choisi de mener cette expérience dans le bassin du Sebou, qui s’étend sur une superficie de 40.000 km² et qui englobe 4 régions et 17 provinces et préfectures. Ses apports en eau s’élèvent à plus de 5,6 milliards de m³/an. Les eaux du Sebou et de ses affluents sont essentielles à la vie et aux activités de plus de 6,2 millions de Marocains. Le bassin du Sebou abrite une forte économie agricole. 
Plusieurs activités novatrices seront expérimentées dans cette zone en matière de conservation et de restauration de la biodiversité, de soutien du développement socio-économique local et de renforcement des capacités, en vue d’être à moyen et à long terme dupliquées à l’échelle du bassin. 
Le Fonds de l’eau du Sebou offre aux donateurs, publics et privés, la possibilité de contribuer aux activités prévues dans le cadre de quatre thématiques : «Eau et Zones humides par la mise en place de solutions durables pour préserver les ressources en eau», «Biodiversité par la reforestation et la préservation de la richesse des écosystèmes du Bassin», «Agriculture et développement socio-économique par le renforcement des capacités et l’accompagnement vers une activité économique plus durable» et «Éducation et patrimoine culturel par la valorisation et la diffusion de notre héritage ancestral en matière de gestion des ressources naturelles».