Story Célébration de la Journée Internationale de la Biodiversité 2019

Le Maroc à l’instar des Pays Parties à la Convention sur la Diversité Biologique a célébré la Journée Internationale de la Diversité Biologique 2019 sous le « notre biodiversité, notre nourriture, notre santé ».

A cette occasion, le Secrétariat d’Etat chargé du Développement Durable a organisé, avec l’appui de la Coopération Allemande GIZ, le 22 mai 2019 à la Bibliothèque Nationale à Rabat une journée de sensibilisation en mettant l’accent sur la biodiversité en tant que fondement de notre alimentation et de notre santé et en tant que catalyseur essentiel pour la transformation des systèmes alimentaires et l’amélioration de la santé humaine et à sensibiliser davantage à la dépendance de nos systèmes alimentaires, de notre nutrition et de notre santé à la biodiversité et à des écosystèmes sains. 

A participé à l’ouverture de la journée Madame la Secrétaire d’Etat chargée du Développement Durable, Monsieur le  Haut-Commissaire aux Eaux et Forêts et la Lutte Contre
la Désertification, Madame la Représentante Résidente de la FAO, Madame la Représentante Résidente par Intérim du PNUD, le Président de l’Université Mohammed V de Rabat, le Directeur de l’INRA et le Représentant du Directeur Résident de la GIZ au Maroc.

Release date 04/07/2019
Geographical coverage Morocco
Keywords Journée Internationale de la Biodiversité 2019, célébration, Maroc
Source SEDD

Ont participé également à cet atelier les représentants des Départements ministériels, des institutions de recherche scientifique, les représentants d’autres acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux, ainsi que les représentants des Organismes des Nations Unies et les Bailleurs du Fonds au Maroc.

Les médias ont été très mobilisés lors, avant et après la journée. Une dizaine d’articles et vidéos ont été posté sur le réseau internet et dans la presse écrite.

 En Marge cette journée, une convention de partenariat a été signée entre le Secrétariat d’Etat chargé du Développement Durable, l’Université Mohammed V de Rabat, et l’Institut Scientifique. Cette convention de Partenariat a pour objectif de mettre en place un cadre de partenariat entre les deux parties afin de faciliter et renforcer les échanges scientifiques, techniques et d’expertise dans les domaines liés à la protection de l’environnement et des ressources naturelles. Elle exprime également la volonté des signataires de consolider leur partenariat par la mutualisation des efforts, le partage des connaissances et des expériences et par la promotion du développement durable.

 

La session d’ouverture a été suivi par une session de Panel qui ont débattu le thème de la Journée Internationale de la Biodiversité selon les trois sous-thèmes suivants :

  1. La connaissance du capital naturel ;
  2. La valorisation de la biodiversité au profit de la population ;
  3. La gouvernance de la biodiversité et des services écosystémiques.

Il a participé à ce panel :

  • Le Secrétariat d’Etat chargé du Développment Durable représenté par M. Mostafa MADBOUHI 
  • Le Département des Eaux et Forêts représenté par M. EL ENDICHI ;
  • L’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II représenté par M. Ahmed BIROUK ;
  • La FAO représenté par M. EL IDRISSI ;
  • L’Institut Scientifique représenté par M. Talbi Dakki ;
  • Le Ministère de la Santé représenté par M. LOUKILI ;
  • L’Association Ribat Alfath pour le Développement Durable représenté par M. BENNIS.

Il a été ressorti de ce session de panel les recommandations suivantes :

Après les discussions, Il a été recommandé par les panélistes de chaque département ce qui suit :

  • Les populations locales en générales et les fermiers en particulier sont les protecteurs des ressources génétiques locales indigènes, ils doivent être aider à continuer de la faire à travers des incitations ou par les paiements des services rendus.
  • La Biodiversité c’est la vie, la biodiversité c’est notre vie.
  • Adopter une approche intégrée de la planification environnementale et du développement à travers la forte implication de toutes les parties prenantes, la coopération, la solidarité, l’équité et la gouvernance participative.
  • Pour la valorisation de la biodiversité agricole ; renforcer les capacités de tous les acteurs de la recherche -développement (ne pas oublier les acteurs locaux), adopter une approche pluridisciplinaire, multi acteurs et établir un cadre de partenariat large et fort, national et international.
  • Impliquer toutes parties concernées pour recenser, connaître et caractériser le patrimoine génétique ;
  • Mettre en exergue l’intérêt et les bénéfices pour préserver et valoriser de tel patrimoine ;
  • Informer et former tous les usagers et les bénéficiaires de l’intérêt de préserver durablement ce patrimoine ;
  • Mettre en place un système d’incitation à la préservation et à la valorisation de ce patrimoine.
  • La recherche-formation a été toujours un pilier décisif pour la
    conservation de la Nature au Maroc. A titre d'exemple, la majorité des aires protégées du Maroc ont été créées sur proposition de l'Institut Scientifique ou avec son appui.
  • Actuellement, la recherche sur la biodiversité évolue de façon très ralentie, probablement vers l'abandon. Dans l'intérêt des gestionnaires comme des établissements de recherche, il est indispensable qu'ils nouent des coopérations pour relancer la recherche pour la conservation.
  • Adoption d’une Politique nationale de Médecine Traditionnelle,
  • Elaboration d’un Plan Stratégique National de Médecine Traditionnelle,
  • Elaboration d’une loi-cadre régissant les pratiques, produits et praticiens de Médecine Traditionnelle.
  • Opérationnaliser la Charte « Média Environnement » ;
  • Développer l’Economie Sociale et Solidaire en matière d’alimentation, de nutrition et de santé ;
  • Faciliter la mission constitutionnelle de plaidoyer par la société civile pour une vision globale de la politique publique en matière d’alimentation, de nutrition et de santé.