Story En présence de S.A.R. la Princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environneme, Ouverture de la 27e session du Conseil d’administration du PNUE

En présence de S.A.R. la Princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environneme, Ouverture de la 27e session du Conseil d’administration du PNUE

La 27e session du Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) s’est ouverte, lundi à Nairobi, en présence de S.A.R. la Princesse Lalla Hasnaa, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, et invitée d’honneur de la session. Lors de cette rencontre, Son Altesse Royale La Princesse Lalla Hasnaa a prononcé une importante allocution, indique un communiqué de la Fondation. À son arrivée au siège de l’Office des Nations unies à Nairobi (UNON), Son Altesse Royale a été accueillie par la Directrice Générale de l’UNON, Mme Sahle Zewde, le Directeur Exécutif du PNUE, Achim Steiner, la Directrice Exécutive adjoint du PNUE, Mme Amina Mohamed, et le Directeur Adjoint de la coopération régionale du Programme onusien, Jiri Hlavacek.

Release date 19/02/2013
Geographical coverage Mondiale,
Concerned URL http://www.map.ma/fr/activites-princieres/
Source MAP

À son arrivée au siège de l’Office des Nations unies à Nairobi (UNON), Son Altesse Royale a été accueillie par la directrice générale de l’UNON, Mme Sahle Zewde, le directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner, la directrice exécutive adjoint du PNUE, Mme Amina Mohamed, et le directeur adjoint de la coopération régionale du Programme onusien, Jiri Hlavacek.

S.A.R. la Princesse Lalla Hasnaa a signé ensuite le livre des visiteurs de l’UNON avant de procéder à la plantation d’un arbre en compagnie du Président kenyan, Mwai Kibaki. La tradition veut que toute personnalité de qualité en visite au siège de l’UNON procède à la plantation d’un arbre en signe de respect aux valeurs de l’ONU pour la protection de l’environnement.

Par la suite, Son Altesse Royale s’est rendue à la salle de la conférence pour l’ouverture officielle de la 27e session qui se tient, du 18 au 22 février, sous le thème «Rio+20 : des résultats à l’exécution». À l’issue de la cérémonie d’ouverture de la conférence, la Princesse Lalla Hasnaa a posé pour une photo souvenir avec le Président kenyan, le directeur exécutif du Programme onusien, le ministre de l’Énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Fouad Douiri, et d’autres responsables de l’UNON.

La participation de Son Altesse Royale à cette conférence, comme invitée d’honneur, traduit la politique ambitieuse et volontariste initiée par le Maroc en faveur du développement durable depuis plus d’une décennie, ainsi que le rôle de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement en matière de sensibilisation et d’éducation aux problématiques environnementales. La séance d’ouverture a été marquée notamment par la lecture du message du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et la déclaration du directeur exécutif du PNUE.

L’ordre du jour de la session prévoit nombre de points visant le renforcement du rôle du Programme onusien, sa dotation en ressources viables et l’extension de ses attributions pour tenir compte des priorités nationales à travers une forte adhésion universelle des États à son organe directeur. La session doit aussi dégager des solutions appropriées pour la mise en place des dispositions nécessaires assurant le fonctionnement d’une interface entre science et politique.

Le programme prévoit également l’examen de questions de politique générale, l’état et la gouvernance internationale de l’environnement, la coopération au sein du système des Nations unies dans ce domaine, outre le suivi des textes issus des sommets de l’ONU et des principales réunions intergouvernementales. Les participants plancheront par ailleurs sur le budget et le programme de travail pour l’exercice biennal 2014-2015.

Cette session sera, en outre, marquée par la présentation d’une synthèse des principales questions scientifiques et de politique générale émanant des activités d’évaluation et d’alerte rapide du PNUE, en plus de la contribution du Programme onusien aux objectifs en matière de développement durable. Selon les documents de travail de la session, les recommandations qui y seront adoptées concernent essentiellement le renforcement du rôle du PNUE en tant qu’autorité de premier plan qui fixe l’ordre du jour mondial de l’environnement, et l’élargissement du nombre des participants.

Quelque 193 États membres de l’ONU prennent part à la réunion, suite à l’institution du principe de l’adhésion universelle au Conseil d’administration du PNUE.