Story La gestion des pêcheries par les plans d'aménagement de quota a augmenté de 5 à 60% en 2010

La gestion des pêcheries par les plans d'aménagement de quota a augmenté de 5 à 60% en 2010

MAPF,22/06/2011: La gestion des pêcheries à travers les plans d'aménagement basés sur un système de quota a augmenté de 5 à 60% en 2010 et devrait atteindre 85% à l'horizon 2020, a affirmé le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch.

Release date 22/06/2011
Geographical coverage Morocco
Keywords pêcheries,aménagement,conservation,
Source MAF / Menara

La gestion des pêcheries à travers les plans d'aménagement basés sur un système de quota a augmenté de 5 à 60% en 2010 et devrait atteindre 85% à l'horizon 2020, a affirmé le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch.

M. Akhannouch qui répondait à une question orale du groupe de l'alliance socialiste à la Chambre des conseillers sur "la gestion rationnelle des ressources maritimes", a expliqué que cette mesure consiste à contrôler les opérations de pêche et les quantités autorisées, surveiller les zones de pêche et fixer les périodes du repos biologique. Il consiste également en la préservation de la biomasse marine et la réglementation des équipements de la pêche et de leurs caractéristiques en fonction de chaque pêcherie.

La préservation des ressources maritimes est l'un des points prioritaires de la stratégie "Halieutis", a-t-il indiqué, mettant l'accent sur plusieurs mesures ayant été prises pour lutter contre la surpêche et la pêche irrationnelle.

Il a rappelé, à cet égard, l'actualisation, le 16 mai, du plan "Ibhar" qui a augmenté les subventions de l'Etat et impliqué les chambres de la pêche maritime dans la mise en oeuvre de ce plan.

M. Akhannouch a également fait savoir que les filets flottants ont été éliminés après avoir mobilisé 256 million de dirhams (MD) à cet effet, notant que son département a consacré 163 MD aux plateaux en plastique.

Le ministère se penche également sur l'actualisation et l'élaboration des législations visant la surveillance des navires de pêche par satellite (84 MD), a-t-il dit.

Le ministère, a-t-il poursuivi, a en outre Œuvré pour renforcer la surveillance et le suivi des opérations de pêche afin de lutter contre la pêche illégale et non autorisée et d'assurer la mis en en Œuvre de l'application des plans d'aménagement à travers un enveloppe budgétaire de 15 MD.

D'autre part, M. Akhannouch a relevé que l'Office national de la pêche a été chargé en tant qu'acteur principal afin de parvenir à une bonne gestion et commercialisation des produits de la mer.