Story Le Maroc dans le peloton de tête des pays méditerranéens en matière de lutte contre les incendies de forêts (M. El Hafi)

Le Maroc dans le peloton de tête des pays méditerranéens en matière de lutte contre les incendies de forêts (M. El Hafi)

Rabat- Le Maroc est dans le peloton de tête des pays du pourtour méditerranéen dans le domaine de la lutte contre les incendies de forêts, a souligné le Haut commissaire aux Eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, M. Abdeladim El Hafi.

Release date 23/08/2011
Geographical coverage Morocco
Keywords HCEFLCD,HAFI,Forêst,Incendies,
Source Par Abilkassem Abdellatif./ Map

"Les efforts fournis par le Maroc durant les dernières années dans le domaine de la lutte contre la désertification, l'ont propulsé à l'avant-garde des pays du pourtour méditerranéen, tant sur le plan de la méthodologie adoptée que des résultats obtenus ", a-t-il souligné dans une déclaration à la MAP.

M. El Hafi a fait observer à cet égard qu'en moyenne, moins de 5 ha sont ravagés par le feu dans chaque incendie déclaré au Royaume. Dans les pays du nord de la Méditerranée, cette moyenne dépasse 18 voire 20 ha.

Le Haut commissaire s'est félicité de la diminution des surfaces forestières incendiées en 2011. Il s'agit au total de 2.180 ha, au lieu de 5.600 ha en 2010, soit une moyenne inférieure à celle enregistrée durant la dernière décennie, qui était de 3.500 ha.

Seulement 20 pc de ces superficies recèlent des espèces typiquement forestières, notamment le pin, le chêne-liège et le chêne vert, le reste étant constitué de formations secondaires comme les prairies, l'Alfa et le palmier doum, a précisé M. El Hafi.

Selon lui, cet état de fait est imputable au développement et à l'accélération du rythme des opérations d'extinction et au renforcement du dispositif de surveillance au niveau des forêts à travers l'aménagement de nouveaux postes vigies et le renforcement de leur personnel. Le responsable a tenu à ce propos à saluer le rôle joué par les partenaires du Haut Commissariat, notamment la Gendarmerie Royale, les Forces Armées Royales, la Protection civile, les Forces auxiliaires et les Forces Royales Air.

En procédant à la détection des régions et des zones à haut risque en période de pointe (mai- octobre), le Haut Commissariat peut anticiper les incendies et renforcer son arsenal de voitures et d'avions dans les aéroports avoisinants pour garantir la célérité d'intervention, a-t-il indiqué.

" Tous les incendies de forêts qui ont eu lieu en 2011 sont d'origine humaine. Ils sont imputables à l'indifférence, à certaines pratiques illégales comme la fabrication du charbon de bois en dehors de la période légale, ou encore à des actes prémédités ", a-t-il dit.

Le Haut Commissaire a fait savoir que le Maroc s'est doté cette année de deux avions spécialisés dans l'extinction des incendies du type " Bombardier Canadair ". Deux autres du même type seront acquis en 2012 et 2013.

Ces avions de haute technicité ont une autonomie de vol de deux heures et sont capables demi d'affilée et d'absorber entre 7 et 8 tonnes d'eaux de mer et de barrages sans avoir besoin d'aérodrome, a-t-il expliqué, ajoutant qu'ils permettent l'extinction des incendies dans une durée de 8 à 15 minutes, au lieu de deux heures et demi voire trois heures par le passé.

Pour ce qui est de la stratégie du Haut Commissariat en matière de sensibilisation aux dangers des incendies, M. El Hafi a souligné que les spots diffusés dans les médias audiovisuels en prime-time, visent à sensibiliser et non pas à rappeler les mesures de répression.

L'objectif principal étant selon lui de faire comprendre aux citoyens que " la forêt est une composante essentielle de leur entourage et qu'avec chaque forêt brûlée, c'est une partie de leur mémoire qui est effacée ".