Story Plantes aromatiques et médicinales, Une valorisation dans l’équité

Le projet "PAM (plantes aromatiques et médicinales): Intégration de la biodiversité dans les chaînes de valeur des plantes aromatiques et médicinales méditerranéennes au Maroc" a été lancé, mardi à Rabat. Financé à hauteur de 4.325.000 de dollars, il permettra la valorisation des PAM et une distribution équitable des revenus entre tous les intervenants dans la filière.

Release date 01/06/2012
Geographical coverage Morocco
Keywords Projet, Plantes médicinales et aromatiques, Biodiversité, Intégration,
Source Aufait Maroc : Rachid Loudghiri

L’existence au Maroc d’une flore riche et diversifiée en plantes aromatiques et médicinales (PAM) et les multiples utilisations de ces produits (médication, aromatisation, parfumerie, conservation des aliments…) ainsi que l’essor que connaît leur commercialisation à travers le monde ne peuvent qu'imposer la réorganisation du secteur.

Le marché mondial des PAM est estimé à plus de 42 milliards d’euros et se développe à hauteur de 10% par an.

Conscient de ses enjeux, le Maroc a mis en place le projet “PAM : Intégration de la biodiversité dans les chaînes de valeur des plantes aromatiques et médicinales méditerranéennes au Maroc”. La nécessité de lancer ce projet a été mise en exergue par Abdeladim El Hafi, haut commissaire aux eaux et forêts.

La sélection des espèces s’est faite sur des critères écologiques (endémisme, pression d’exploitation, espèces menacées de disparition…), économiques (demande du marché) et sociales. Sur la base de cette sélection, les initiateurs ont limité le projet à 3 aires géographiques: l’Oriental pour le romarin, le sud de Marrakech pour le thym et les régions de Chefchaouen et Timhadit pour le pyrèthre.

Le budget global du projet est de 4.325.000 $US financé conjointement par des dons du PNUD et du Fonds pour l’Environnement Mondial. Il s’étale sur 3 ans: 2012-2015. La certification internationale “Fair Wild” facilitera aux  institutionnels l’accès aux marchés à forte valeur ajoutée.

Respect de l'environnement

En plus de leur apport dans le développement économique et social des zones défavorisées et enclavées, les PAM seront valorisées selon un modèle de développement durable fondé sur le respect de l’environnement, la cueillette étant censée se faire sans nuire aux capacités de régénération des produits et en respectant le principe de traçabilité.

Le principe d’équité, dans la répartition des revenus de tous les participants de l’amont à l’aval en éliminant le plus possible les intermédiaires qui s’incrustent dans la chaîne, est l’un des objectifs primordial du projet. L’accès des populations aux biens et aux services fondamentaux a été aussi pris en compte dans son ordonnancement. Parmi les mesures proposées, il a été préconisé, entre autres, d’accroître la place des PAM dans l’industrie pharmaceutique et d’établir, de régulariser et d’harmoniser les nomes d’étiquetage et d’exportation.

Par Rachid Loudghiri